Le nombre de cas en baisse dans la Capitale-Nationale, stable en Chaudière-Appalaches 

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Le nombre de nouvelles infections est en baisse depuis trois jours dans la Capitale-Nationale. Une cinquantaine de cas de moins que la veille ont été rapportés vendredi, tandis que Chaudière-Appalaches termine une semaine sous le signe d’une tendance qui semble se dessiner.

Depuis mercredi, le bilan quotidien de la région de Québec est en constante diminution. Passant de 190 personnes infectées mercredi à 168 de plus jeudi, voilà que la journée de vendredi la ramène à des seuils plus «acceptables», avec 117 cas.

Bien que toujours dans les trois chiffres, notons que ces dernières données démontrent une amélioration après que la région ait atteint lundi un sommet de 272 cas confirmés en 24 heures, du jamais vu jusque-là.

Un peu plus de 90 personnes sont hospitalisées, dont 18 aux soins intensifs. Quatorze milieux d’hébergement sont encore en éclosion, cumulant 44 décès.

À ce rythme, la Capitale-Nationale devrait franchir samedi le cap des 8000 infections depuis le début de la pandémie, avec 7982 personnes touchées. Elle enregistre aussi trois décès de plus que la veille, pour un total de 278 morts attribuables au virus.

Plusieurs hôpitaux toujours en éclosion

Même si le nombre de nouveaux cas était moins élevé que les jours précédents, les hôpitaux de la région ne sont pas tous en bonne posture, aux prises avec des éclosions.

À l’Hôpital de La Malbaie, les cas de COVID-19 s’accumulent depuis vendredi dernier, le CIUSSS de la Capitale-Nationale ayant même été contraint d’annoncer, plus tôt cette semaine, le report ou le transfert de «chirurgies non-urgentes» à l’Hôpital de Baie-Saint-Paul, pour atteindre un niveau de 40% de la capacité du bloc opératoire.

Une semaine après s’être déclarée, l’éclosion touchait encore six usagers d’une unité de chirurgie de courte durée située au 4e étage, de même que trois employés.

À l’Hôpital de La Malbaie, les cas de COVID-19 s’accumulent depuis vendredi dernier.

Des éclosions sont par ailleurs en cours dans quatre des cinq hôpitaux du CHU de Québec, le seul intouché étant l’Hôpital Saint-François d’Assise. La plus importante, à l’unité Coulombe du 3e étage de l’Hôpital du Saint-Sacrement, a contaminé 28 usagers et 26 intervenants. L’unité dédiée COVID-19 de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus a elle aussi affecté 26 travailleurs.

Puis, à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), la porte-parole de l’établissement par intérim, Valérie Lefrançois, rapportait cinq unités toujours en éclosion. Vendredi, les cas positifs concernaient 22 usagers (six aux soins intensifs) et 29 employés, forçant le retrait temporaire de 48 d’entre eux.

Chaudière-Appalaches

Du côté de Chaudière-Appalaches, trois hôpitaux sont aussi affectés par des éclosions, la plus importante à l’Hôtel-Dieu de Lévis qui compte 57 cas actifs chez les usagers et 41 chez les travailleurs. Les deux autres, l’Hôpital de Saint-Georges et celui de Thetford Mines, font partie des quelque 88 éclosions dans la région.

Les derniers chiffres de vendredi faisant état des nouveaux cas confirmés en Chaudière-Appalaches sont demeurés identiques avec ceux de jeudi, puisque pour une deuxième journée de suite, la région compte 88 infections supplémentaires. Ces dernières portent à 2958 le total dénombré depuis mars.

Statu quo en ce qui concerne les 49 décès rapportés, aucune autre personne n’a succombé à la maladie dans la région, selon les données comptabilisées par la Santé publique, bien que deux nouvelles éclosions en milieu d’hébergement pour aînés au CHSLD de Cap-Saint-Ignace et à la résidence privée Œuvre David Déziel de Lévis se sont ajoutées à la liste.