Si la superficie de vente demeure la même que l’actuel Marché public de Sainte-Foy, le maire de Québec, Régis Labeaume, promet une expérience d’achat plus agréable pour les visiteurs et de meilleures conditions de vente pour les producteurs.

Le Marché public de Sainte-Foy «lumineux et accueillant» [VIDÉO]

La Ville de Québec a dévoilé lundi les plans du nouveau Marché public de Sainte-Foy avec la promesse que le nouvel équipement permanent trois saisons sera «lumineux et accueillant».

La structure en bois et en verre de 1700 mètres carrés remplacera les toiles jaunes qui servent d’abris aux étals depuis 40 ans pour la cinquantaine de marchands. 

Si la superficie de vente demeure la même que l’actuelle, le maire de Québec, Régis Labeaume, promet une expérience d’achat plus agréable pour les visiteurs et de meilleures conditions de vente pour les producteurs.

Lors de l’annonce d’une construction neuve en septembre, la conseillère responsable de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Marie-Josée Savard, expliquait que le projet était évolutif.

Ainsi, la Ville a finalement opté pour des murs vitrés permanents avec des ouvertures plutôt que des murs rétractables. Cette conception a l’avantage d’offrir une aération naturelle sans laisser entrer l’eau.

«Nous avons maximisé l’expérience client, et ce, peu importe les conditions climatiques, tout en offrant un lieu sécuritaire aux marchands», a mentionné Mme Savard.

La Ville de Québec a opté pour des murs vitrés permanents avec des ouvertures plutôt que des murs rétractables. Cette conception a l’avantage d’offrir une aération naturelle sans laisser entrer l’eau.

La modernisation du marché, longtemps réclamée, s’inscrit dans un plan plus large de transformation du secteur du Plateau de Sainte-Foy. Tout près, il y a le projet de rue conviviale amorcé avec la route de l’Église, la construction prochaine du Centre de glace et le passage prévu du tramway sur la rue Roland-Beaudin. Une station de tramway sera d’ailleurs aménagée à proximité.

Le Marché sera déplacé de son endroit actuel à l’intersection des rues de Rochebelle et Roland-Beaudin pour être relocalisé plus au sud sur le stationnement qui borde la rue Roland-Beaudin. La Ville en profite pour refaire l’aménagement et végétaliser le stationnement de 625 cases pour 6 millions $.

«Nous sommes très satisfaits de la maquette montrée. On a travaillé en partenariat avec la Ville de Québec. Ça faisait longtemps qu’on l’attendait», s’est réjoui Jean-François Marcoux, président de la Coopérative de solidarité du marché public de Sainte-Foy.

Le marché restera ouvert pendant les travaux. Par contre, le marché aux puces devra se trouver un autre endroit encore non identifié. Une annonce pourrait être faite d’ici la fin de la semaine. 

L’appel d’offres sera lancé dans les prochaines semaines. Les premiers travaux d’aménagement des stationnements débuteront à l’été, alors que les travaux pour la construction du marché s’amorceront à la fin de l’année 2019. L’ouverture est prévue en 2020.