Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dre Roseline Thibeault, lauréate du mois de décembre
Dre Roseline Thibeault, lauréate du mois de décembre

Dre Roseline Thibeault: prévenir la COVID chez les tout-petits

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Comme pour tous les travailleurs du réseau de la santé, l’année qui se termine en aura été une de tous les défis pour la Dre Roseline Thibeault et son équipe de la prévention et du contrôle des infections du CHU de Québec-Université Laval (CHU). Leur engagement a porté fruit puisque les Directeurs de pédiatrie du Canada leur ont remis la semaine dernière leur prix annuel pour «le leadership et la gestion exemplaire» de la pandémie.

En entrevue avec le Soleil, la Dre Thibeault, pédiatre infectiologue et chef de service d’infectiologie pédiatrique, mentionne qu’elle, les chefs de service et tout le personnel du Centre mère-enfant ont dû mettre les bouchées doubles afin de s’assurer que le virus de la COVID-19 se tienne à l’écart des bénéficiaires du département, que ce soit les petits malades ou les femmes enceintes.

Pour la spécialiste, le 2020 COVID Leadership Award, remis par les directeurs de départements de pédiatrie de toutes les facultés de médecine au Canada, jette la lumière sur un immense travail collectif abattu très tôt, en amont. Parmi les critères relevés par l’organisation, mentionnons «l’approche préconisée pour assurer la sécurité des patients […], l’expérience patient grâce à l’investissement des équipes et les impacts positifs résultat des efforts consentis, individuellement ou collectivement, par les travailleurs de la santé et l’équipe de gestion».

Proactifs

«Nous avons été très, très proactifs, explique la Dre Thibeault. Dès les premières annonces de la COVID, nous avons rapidement mis en place de nouveaux protocoles de traitements et de prises en charge. Nous avons reconsidéré notre façon de travailler, et tout cela en un temps record, avec des données qui nous arrivaient au fur et à mesure. Il a fallu s’adapter à la science qui progressait.»

Le premier défi de l’équipe du CHUL était d’empêcher la COVID de pénétrer dans le département, la Dre Thibeault, mais il a fallu aussi composer avec quelques petits patients atteints à des degrés variables par le virus, une vingtaine au total depuis le mois de mars. Tous se sont rétablis.


« Dès les premières annonces de la COVID, nous avons rapidement mis en place de nouveaux protocoles de traitements et de prises en charge. »
Dre Roseline Thibeault

«On en a eu pendant la première vague, un peu moins dans la seconde. La COVID ne touche pas les enfants de façon générale. Et ceux qui en sont atteints ne sont pas nécessairement répertoriés comme l’ayant eu. Il y en a qui ont été hospitalisés avec des conséquences post-inflammatoires à la COVID. Ce n’est pas toujours évident de déterminer si c’est relié ou pas.»

À l’approche des Fêtes, la Dre Thibeault reconnaît que son équipe, comme tous les membres du réseau de la santé, a grandement besoin de vacances pour refaire leurs forces. L’année 2020 a été très exigeante et les défis restent nombreux face à une seconde vague qui perdure. «On a changé nos façons de travailler assez régulièrement et tout le monde a dû s’adapter. Cette capacité d’adaptation a demandé de l’énergie supplémentaire», conclut-elle.