Le Soleil
Elle viendra combler «en partie» le vide laissé par la disparition de la CPTRQ, entre autres en matière de promotion et de développement des clientèles, selon Nathalie Roy.
Elle viendra combler «en partie» le vide laissé par la disparition de la CPTRQ, entre autres en matière de promotion et de développement des clientèles, selon Nathalie Roy.

Le glas a sonné pour la Corporation du patrimoine religieux du Québec

Anne-Sophie Poiré
Anne-Sophie Poiré
Le Soleil
Même si la fermeture imminente de la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux de Québec (CPTRQ) a rebondi au Salon bleu vendredi, tout indique que l’organisation cessera ses activités comme prévu, le 30 juin prochain, après plus de 30 ans à œuvrer à la préservation du patrimoine religieux immatériel. En période de questions à l’Assemblée nationale, Méganne Perry Mélançon, députée de Gaspé et porte-parole en culture pour le Parti québécois, a talonné la ministre de la Culture, Nathalie Roy, quant à la fermeture imminente de la CPTRQ.