Ildebert Huard

Le fondateur de la Villa Ignatia arrêté pour agression sexuelle

Arrêté pour des attouchements sexuels sur des femmes, le médecin retraité Ildebert Huard n’a plus le droit de s’approcher de la maison de thérapie Villa Ignatia, qu’il a fondée il y a plus de 30 ans à Lac-Saint-Charles.

À 90 ans bien sonnés, le Dr Ildebert Huard a été arrêté à la fin août après que des femmes aient déposé des plaintes d’agression sexuelle contre lui. Le nonagénaire sans antécédent judiciaire a pu rester en liberté après avoir signé une promesse de comparaître devant la cour à la fin novembre. La procureure de la Couronne chargée du dossier n’a pas encore terminé son analyse des accusations à porter.

M. Huard travaille toujours activement à la direction générale de la maison de thérapie qu’il a fondée. Depuis son arrestation, il n’a plus le droit de s’y trouver, pas plus que de communiquer avec cinq femmes, témoins ou plaignantes, dont les noms figurent à la promesse de comparaître.

Son avocate Me Ariane Gagnon-Rocque a obtenu de la cour jeudi que son client puisse se rendre aux bureaux administratifs de la Villa Ignatia, situés sur le chemin Sainte-Foy à Sainte-Foy, mais en s’abstenant de rester seul avec une patiente de la maison de thérapie.

Depuis 40 ans, Ildebert Huard se consacre à aider les gens aux prises avec des dépendances à l’alcool, aux drogues, aux médicaments ou au jeu.