Contenu commandité
World Press Photo 2020: un monde d'émotions
Arts
World Press Photo 2020: un monde d'émotions
Le World Press Photo se promène beaucoup moins cette année. Saguenay a la chance unique au Canada d’accueillir l’exposition issue du plus prestigieux concours annuel de photographies de presse au monde. Les visiteurs qui se déplaceront à La Pulperie de Chicoutimi pour découvrir les images primées auront encore droit à tout un voyage. Un tour du monde, certes, mais aussi un périple à travers une foule d’émotions. Le genre d’escapade dont on ne sort pas indemne.
Partager
Un périple à travers le monde et les émotions 

Arts et spectacles

Un périple à travers le monde et les émotions 

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Zoom Photo Festival Saguenay a accoutumé ses festivaliers au contact des images du World Press Photo. Les habitués le savent, chaque année, l’exposition ébranle. Les images récompensées surprennent, touchent, émerveillent, attristent ou suscitent l’indignation.

L’édition 2020 de l’exposition, la 63e, ne fait évidemment pas exception. Plus de 150 images primées de l’année 2019 sont réparties en huit catégories, soit Actualités, Informations générales, Sujets contemporains, Portraits, Environnement, Nature, Sports et Projets à long terme. Un total de 44 photographes issus de 24 pays en sont les auteurs. Leurs images ont été choisies parmi 73 996 propositions en provenance de 125 pays.

<em>Exodus: r</em>aconter l'histoire des migrants vénézuéliens 

Arts et spectacles

Exodus: raconter l'histoire des migrants vénézuéliens 

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Nicolò Filippo Rosso a passé des mois dans les zones frontalières du Venezuela et de la Colombie à marcher le long des routes avec les migrants. Avec Exodus, il aspire à partager de façon emphatique les sentiments de ces personnes qui fuient en racontant leur histoire en images.

Les Vénézuéliens qui quittent leur pays et tentent d’atteindre la Colombie sont nombreux. Encore aujourd’hui, malgré la fermeture officielle par le Venezuela de sa frontière terrestre avec la Colombie, quelque 300 points de passage clandestins seraient actifs.

<em>Lake Victoria Dying</em>: l'état d'un des plus grands lacs en un cliché

Arts et spectacles

Lake Victoria Dying: l'état d'un des plus grands lacs en un cliché

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
La lumière, le gris du ciel, le vert de l’eau. En pénétrant dans la salle d’exposition du World Press Photo, à La Pulperie de Chicoutimi, la photo de Frédéric Noy attire rapidement l’attention. Lake Victoria Dying est si forte, qu’elle a été extraite d’une série de dix clichés afin de remporter le troisième prix de la catégorie Environnement du prestigieux concours.

La photo présente un pêcheur braconnier du lac Victoria, en Ouganda, qui remet à flot l’embarcation qu’il dissimule toute la journée sous l’eau.