Une femme accusée d’une fraude de plus de 150 000 $

TROIS-RIVIÈRES — Un autre cas de fraude envers des personnes âgées a été mis au jour cette semaine avec l’arrestation par la Sûreté du Québec d’une femme qui aurait floué un homme pour plus de 150 000$ pendant une douzaine d’années.

La suspecte, Lucie Mathieu, a comparu au palais de justice de Trois-Rivières où elle a été formellement accusée de fraude de plus de 5000$. La procureure de la Couronne, Me Martine Tessier, ne s’est pas objectée à sa remise en liberté mais la prévenue devra respecter des conditions dont celles lui interdisant de communiquer avec la victime et d’avoir en sa possession des documents bancaires qui ne sont pas libellés à son nom. Elle a également dû s’engager sans dépôt pour une somme de 500$. Elle devra revenir le 13 décembre devant le tribunal pour la suite des procédures.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, la présumée victime, âgée d’une soixantaine d’années, aurait été dépouillée de ses épargnes sur une période comprise entre mai 2005 et mai 2017. La suspecte aurait surtout profité de la vulnérabilité du plaignant, victime à un certain moment d’un accident cardio-vasculaire, pour lui soutirer de l’argent par la manipulation et des promesses.

La suspecte, qui est représentée par l’avocat Me Matthieu Poliquin, a un antécédent en matière d’escroquerie qui date des années 90.