Un C-17 de l’US air Force est exposé à Bagotville. On le voit à l’atterrissage. C’est le plus gros appareil de l’aviation Royale Canadienne.

Un Spectacle aérien international de Bagotville «plus impressionnant»

Quelques petits changements ont dû être apportés au Spectacle aérien international de Bagotville (SAIB) 2019, qui se tient en fin de semaine. Mais on ne perdra rien quant à la qualité du spectacle, promet son directeur général, Michel Aubin.

En effet, la mort tragique d’un parachutiste gatinois, la semaine dernière, cloue au sol tous les parachutistes des Forces canadiennes à l’exception de l’équipe de démonstration des SkyHawks. Il en sera ainsi tant qu’on n’aura pas identifié la cause de la mort du bombardier Patrick Labrie, dont le parachute ne s’est pas ouvert pendant un entraînement en Bulgarie.

Donc, les paras qui devaient sauter pendant l’attaque massive des six CF-18 ne seront pas là, mais le Hercules qui devait les larguer sera de la partie pour une cérémonie hommage qui ne devrait laisser personne indifférent.

Autre petit changement : la pilote Anna Serbinenko, la « Sky Dancer », pourrait n’être là que dimanche puisque la météo la cloue au sol en Colombie-Britannique. Si elle arrive à temps, on la verra dimanche.

Néanmoins, Michel Aubin promet un feu roulant. L’événement va commencer à 11 h samedi et dimanche, et rouler sans arrêt jusqu’à 16 h.

Et si l’attaque massive de six CF-18 (quatre habituellement) et le CF-18 de démonstration donneront des sensations fortes à la foule, il ne fait pas de doute que le F-35 sera la grande vedette.

Vendredi, lors de la répétition, on a pu en avoir un aperçu. Un conseil : amenez vos bouchons, car si vous croyez que les F-18 font du bruit, c’est que vous n’avez pas entendu le moteur unique du F-35.

« C’est l’équipe de démo qu’on a avec nous. Pas un avion ordinaire. Elle va pousser l’appareil à ses limites. Ce sera encore plus impressionnant que le F-22 (en 2017) », promet M. Aubin.

Achalandage

Ce dernier ne serait pas surpris qu’on batte le record de 130 000 visiteurs enregistré en 2017. Ça n’a pris que quelques semaines pour vendre toutes les places pour les véhicules récréatifs. Les tentes VIP sont pleines, et les navettes de la Société de transport du Saguenay (STS) devraient dépasser les 30 000 passagers par jour de 2017.

« Les navettes, c’est un traitement VIP. En 15 minutes, on est sur le site. Pas de trafic et pas d’attente, ni à l’aller ni au retour. »

Le site ouvrira à 7 h 30 samedi et dimanche matin, et les navettes devraient commencer à circuler à 7 h 20.

Les départs se font en continu des trois points de rencontre : l’aréna Jean-Claude-Tremblay de La Baie, l’ancien Walmart de Jonquière (entrepôt de Gagnon Frères) et le centre Georges-Vézina à Chicoutimi.