Hugo et son père, Mathieu

Un pitbull agresse un bambin à Gatineau

Un bambin a été mordu par un pitbull en liberté vendredi soir dans le secteur Aylmer à Gatineau.

Le petit Hugo, deux ans, était assis dans sa poussette manoeuvrée par sa mère lorsque le chien est arrivé de nulle part et a agressé l’enfant, a expliqué au Droit le père de l’enfant, Mathieu Giroux.

Le malheureux événement s’est produit vers 18 h 20 dans le secteur du parc des Paysans alors que la mère et l’enfant retournaient à la maison.

«Le chien s’est placé directement devant la poussette et a attaqué mon fils. Il a des blessures au visage. Il a des points de suture à la lèvre supérieure, sur la joue gauche et sur la main gauche. On voit aussi des traces de dents sur le bras», a raconté M. Giroux.

«L’attaque s’est faite en deux fois. Ma femme a réussi à retirer le chien une première fois, mais en se débattant le chien a réussi à se défaire de son emprise et il a sauté une deuxième fois dans la poussette. Ma femme a réussi à reprendre le chien. Elle s’est assise sur lui et a appelé à l’aide. Les voisins ont commencé à sortir pour lui prêter assistance», a-t-il continué.

Les ambulanciers ont transporté le petit Hugo à l’hôpital pour que ses blessures soient traitées. Il a reçu son congé plus tard en soirée et des antibiotiques lui ont été prescrits.

«Il va quand même assez bien, malgré les blessures», a indiqué M. Giroux, constatant toutefois que la situation aurait être bien pire.

«Quelques pouces plus haut, c’était l’oeil qui y passait, et quelques pouces plus bas, c’était la gorge», a-t-il indiqué.

Le chien n’était pas attaché, n’avait pas de muselière et n’était visiblement pas dans une cour clôturée.

Les règlements municipaux de Gatineau sur les chiens potentiellement dangereux dictent notamment que «l’animal doit être maintenu au moyen d’une laisse mesurant au plus deux mètres de longueur lorsqu’il est hors de son enclos» et que «le port de la muselière est obligatoire en tout temps lorsque l’animal est hors de son enclos».

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a été appelé sur les lieux. Un dossier a été ouvert et a été transféré à la SPCA de l’Outaouais où le chien a été amené et placé en quarantaine. Selon les premières indications, l’animal, qui vient du secteur Gatineau, était gardé par une tierce personne.

«Le chien a attaqué, il faut qu’il soit euthanasié», a demandé M. Giroux. 

«On ne peut pas permettre de remettre un chien comme ça en liberté. La règlementation est assez sévère dans la région. Si les gens ne la respectent pas, à quoi ça sert ? C’est un chien dangereux, il y avait une responsabilité à respecter, et ils ne se sont pas montrés à la hauteur de la responsabilité de garder ce chien-là pour éviter une attaque comme celle-là», a-t-il ajouté. 

Les agressions par des chiens potentiellement dangereux surviennent relativement régulièrement au Québec. Un homme a été mordu au visage par un chien de type pitbull à Repentigny au début du mois de mai, cette année. En 2015, une fillette de sept ans avait été défigurée lors d’une agression par un pitbull dans un parc de Brossard. Christiane Vadnais, une Montréalaise, est morte en juin 2016 après avoir été attaquée par un pitbull.

Le gouvernement Couillard a récemment renoncé à interdire les pitbulls dans la province. La Ville de Montréal a dernièrement retiré son controversé règlement devant prohiber les pitbulls sur son territoire.