Un motocycliste épinglé à 190 km/h sur la 40 à Maskinongé

Un motocycle a "profité" du jour du lancement de l'opération nationale concertée VITESSE pour circuler à 190 km/h sur l'autoroute 40 à Maskinongé, ce qui lui a valu une contravention dont l'amende est de 1684 $.

L'intervention de la Sûreté du Québec s'est déroulée le 5 juin. Vers 8 h 45, un policier du poste de la MRC d'Autray a suivi l'individu de 66 ans qui circulait en direction est et l'a arrêté au kilomètre 160 de l'autoroute 40. 

Le citoyen de Rivière-Beaudette, de la MRC de Vaudreuil-Soulanges en Montérégie, a aussi reçu 18 points d'inaptitude. Le régime de 15 points d'inaptitude est en vigueur pour les titulaires d'un permis de conduire âgés de 25 ans ou plus.

Le permis de conduire du chauffard a été révoqué immédiatement pour une période de sept jours comme le prévoit le code de la sécurité routière en matière de grands excès de vitesse.

L'opération nationale concertée VITESSE réunit les différents services de police du Québec ainsi que la SQ. Le but de cette opération est de sensibiliser les conducteurs aux risques que représente la vitesse. C'est la raison pour laquelle les policiers interviendront de façon plus marquée auprès des conducteurs jusqu'à la fin de cette opération, jeudi.

La SQ se base sur certaines études pour avancer qu'une réduction de la vitesse moyenne de la circulation de 5 km/h permettrait de diminuer annuellement le nombre de collisions de 15 %.

Selon des données émanant de la Société de l'assurance automobile du Québec, les motocyclistes sont deux fois plus susceptibles que les automobilistes d'être impliqués dans un accident de la route. Sur les 177 motocyclistes décédés sur les routes du Québec de 2013 à 2016, 67 % d'entre eux avaient accumulé des points d'inaptitude à leur dossier au fil des 10 dernières années.