Un motocycliste de 27 ans, résidant à Chicoutimi, est mort à la suite d’une collision survenue dans la nuit de samedi à dimanche, à Saint-Ludger-de-Milot. L’accident s’est produit dans le stationnement du festival Milot en rodéo, situé à l’intersection de l’avenue Lévesque et du chemin de la Plage.

Un motocycliste de 27 ans perd la vie au Lac-Saint-Jean

Un motocycliste de 27 ans, Dominic Gaudreault, a perdu la vie à la suite d’une collision survenue dans la nuit de samedi à dimanche, à Saint-Ludger-de-Milot, sur le site du festival Milot en rodéo, provoquant une onde de choc dans la petite municipalité du Lac-Saint-Jean. L’alcool et la vitesse seraient en cause, selon la Sûreté du Québec (SQ).

L’accident s’est produit vers 2h du matin, dans le stationnement du festival, près de l’intersection de l’avenue Lévesque et du chemin de la Plage. 

Le jeune homme a perdu le contrôle de sa moto sport, avant de se retrouver sous un véhicule qui était stationné, a indiqué le sergent Daniel Thibodeau, porte-parole de la SQ.

Des témoins, qui ont entendu une brusque accélération, suivie du bruit de l’impact, sont intervenus rapidement pour venir en aide au motocycliste. Le jeune homme était grièvement blessé, à l’arrivée des secours. Son décès a ensuite été constaté à l’hôpital.

Selon les informations du Quotidien, la victime, originaire de Saint-Ludger-de-Milot, se trouvait sur le site du festival depuis quelques heures seulement, après avoir fait la route depuis Chicoutimi, où il demeurait depuis une courte période.

Le jeune homme se dirigeait vers le domicile de ses parents, à la fermeture du site, lorsqu’il a perdu le contrôle avant de se retrouver sous une camionnette, tout juste après avoir enfourché sa moto. Estimant que le motocycliste ne semblait pas être en état d’ébriété, des témoins croient plutôt que l’accident serait le fruit d’une fausse manœuvre et de l’inexpérience, le jeune homme ayant acheté sa moto récemment.

Enquête

Des enquêteurs de la SQ ont procédé à l’expertise de la scène d’accident, tôt dimanche matin. Les premières constatations des enquêteurs laissent croire que la vitesse et l’alcool sont en cause. Un rapport toxicologique a été demandé afin de connaître l’alcoolémie de la victime.

La moto sport a été remorquée par l’entreprise Garage Gaudreault Alma, de Saint-Coeur-de-Marie, où des enquêteurs ont complété leurs expertises, dimanche en avant-midi. La moto ne présentait pas de dommages.

Milot en rodéo : une dernière journée difficile

La mort de Dominic Gaudreault, bien connu dans la petite municipalité, a jeté une ombre sur la dernière journée de festivités de Milot en rodéo, un événement de démonstrations d’habiletés équestres et de compétitions de gymkhana.

La présidente du festival, Chantale Arnold, a souligné qu’une bénévole, affectée par les événements, n’a pu se présenter sur le site, dimanche. Les membres du comité organisateur, tout comme de nombreux festivaliers, n’avaient plus le cœur à la fête.

« On avait plus le goût de tout ramasser, a partagé Mme Arnold, attristée. Les gens sont ébranlés. Certains ont quitté le site plus tôt. »

Le comité organisateur a cependant pu compter sur la solidarité de la petite communauté pour faire rouler les dernières activités et orchestrer le ramassage du site. « Des gens sont venus nous voir pour nous dire : “Faites-nous faire des affaires !”. Même le maire nous a aidés, on lui a fait ramasser des tables et des chaises. Ç’a mis un baume sur la journée. »