Le professeur de droit Alain Roy.
Le professeur de droit Alain Roy.

Un moratoire demandé sur les rodéos

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Alors que s’ouvraient, vendredi, les activités entourant la 52e édition du Festival western de Saint-Tite, le professeur Alain Roy est venu jeter un pavé dans la mare en réclamant ni plus ni moins qu’un moratoire sur la tenue des activités de rodéo. Le professeur de droit, qui estime que la tenue de rodéos est contraire à l’essence même de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, est d’avis que les délais entourant le travail du comité consultatif sont désormais exagérés et que dans les circonstances, il faudrait suspendre toutes les activités de rodéo au Québec en attendant les conclusions de ce groupe de travail.