Un clocher de l’église de Saint-Pie s’est effondré, vendredi matin.

Un clocher d’église s’effondre à Saint-Pie

L’église de Saint-Pie, rue Notre-Dame, a perdu l’un de ses deux clochers, vendredi matin, sous la force des vents. La flèche s’est retrouvée du côté de l’avenue Saint-François, tandis qu’une autre partie du clocher est tombée du côté opposé. La base du clocher est toujours accrochée à la toiture.

Les pompiers se sont rendus sur les lieux pour sécuriser l’endroit. Les rues Garneau et St-François ont été fermées à la circulation entre les rues Notre-Dame et la Présentation, et une dizaine de résidences ont été évacuées. En raison des risques représentés par le deuxième clocher, certains résidents pourraient devoir patienter jusqu’à ce que les vents se calment avant de réintégrer leur maison.

« Avec les vents, on veut prévenir au cas où l’autre clocher tomberait aussi, a expliqué Sylvain Daigneault, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Pie. On a fermé les rues à la circulation, mais on a beaucoup de curieux qui entrent à pied. Une bonne partie du clocher est encore sur la structure, mais il pourrait se décrocher. On a sensibilisé les gens » pour qu’ils respectent le périmètre de sécurité afin de ne pas être blessés par des débris qui s’envolent.

Le lieu de culte, construit en 1910, est inscrit au Répertoire du patrimoine culturel du Québec. L’église est toujours en fonction, mais il serait étonnant qu’une messe soit célébrée dimanche. Des travaux seront nécessaires pour décrocher la base du clocher qui pend sur le toit et pour dégager les débris.

Des fils électriques ont été accrochés par le clocher lors de sa chute. Un électricien devait s’assurer de couper l’électricité de l’église puisque les fils se rendaient au clocher.

Les pompiers de Saint-Pie, comme de la majorité des municipalités de la région, ont eu à intervenir pour de nombreux arbres tombés et des abris d’auto déplacés par le vent. Ils sont également intervenus sur un début d’incendie et un accident. Un camion de type pick-up et sa remorque fermée se sont renversés dans un fossé. 

« On a des pertes matérielles, mais ça se limite à ça », a commenté M. Daigneault à 13 h.