Même si la descente a eu lieu au bar Le Flirt de la rue Jacques-Cartier, à Chicoutimi, les propriétaires ne sont pas impliqués dans le trafic de drogue.

Trafic de stupéfiants: une famille arrêtée et accusée

Trois membres d’une même famille, soit le grand-père, la grand-mère et le petit-fils, font partie d’un groupe de quatre individus qui ont comparu par le biais de leurs avocats, mardi, au Palais de justice de Chicoutimi, en lien avec l’opération policière Couperet. Quatre autres personnes font aussi face à la justice dans le cadre de l’opération Persévérant. Une importante preuve, mais encore partielle, a été remise aux procureurs.

Au cours de la semaine du 3 juin 2019, les enquêteurs du Service de police de Saguenay (SPS) et de l’Escouade régionale mixte (ERM) ont mis un terme aux activités illicites de deux groupes de trafiquants de stupéfiants.

Dans le cadre de l’opération Couperet, le SPS a démantelé un réseau qui sévissait au bar Le Flirt de la rue Jacques-Cartier, à Chicoutimi, le 4 juin. Si les propriétaires du débit de boisson ne sont nullement impliqués dans ce dossier (ils n’ont d’ailleurs pas été accusés), les policiers ont tout de même procédé à quatre arrestations.

Ils ont mis la main sur Mario Brassard, le grand-père, Noëlla Morin-Brassard, la grand-mère, et Michaël Gravel, le petit-fils, qui sont représentés par Me Julien Boulianne. Le concierge du commerce, Jocelyn Boudreault, représenté par Me Marie-Ève St-Cyr, a aussi été arrêté.

Le quatuor fait face à sept chefs d’accusation, soit complot, trafic, possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, recel, possession d’armes à feu mal entreposées, possession d’armes sans avoir les permis nécessaires et possession d’armes à utilisation restreinte sans les permis.

Le modus operandi des individus faisait en sorte que la cocaïne transitait par le bar par certaines personnes et qu’une autre voyait à la mettre dans une boîte postale pour que la drogue puisse ensuite être distribuée.

Le SPS estime qu’il se transigeait un kilogramme de poudre blanche mensuellement. Les ventes annuelles pouvaient atteindre 1,4 million de dollars.

Lors de la perquisition, les agents ont saisi 17 255 $ en argent canadien et américain, 264 grammes de cocaïne, un camion Ford F-150 2018, un Kia Optima 2013, cinq armes à feu, une arme de poing et du matériel relié à la vente de drogue.

Il semble qu’entre 1000 et 1500 sachets de quart de gramme de cocaïne étaient acheminés chaque semaine dans les murs du bar.

Les dossiers reviendront devant le tribunal le 19 novembre.

Persévérant

Concernant la seconde opération, Persévérant, les enquêteurs de l’ERM suivaient, à peu près au moment que la première opération, des individus soupçonnés de faire le trafic de stupéfiants.

Les agents ont réussi à mettre la main sur quatre individus. Ils ont saisi 200 grammes de cocaïne et environ 10 000 $.

Trois des individus arrêtés ont comparu et font face à des accusations de possession de stupéfiants, de trafic et de recel. Il s’agit d’Hugo-Pier Girard-Gagnon (Me Mélanie Décoste), Yohan Amiot et Maxime Thériault, qui sont représentés par Me Julien Boulianne.

Une preuve partielle a aussi été remise aux avocats dans cette affaire. Le retour en cour est prévu pour le 19 novembre.