La Gatinoise Sandra Dorion invite les Montréalais à venir faire un tour dans l’Outaouais dans une vidéo intitulée Montréal, viens-t’en ici.

Tourisme Outaouais réplique à Montréal [VIDÉO]

C’est avec une parodie de la mythique chanson Vivre dans la nuit, intitulée Montréal, viens-t’en ici, que Tourisme Outaouais réplique avec humour et nostalgie à Tourisme Montréal, qui tente depuis quelques jours de séduire le public gatinois à grands coups de publicité.

Pour faire un clin d’œil à la chanson Gatineau, reviens-moi, l’organisation a fait appel à nulle autre que la chanteuse gatinoise Sandra Dorion, qui a popularisé ce succès avec le groupe Nuance en 1986. La chanson était rapidement devenue un ver d’oreille, se taillant une place au sommet des palmarès radio durant plusieurs semaines.

Dans cette vidéo kitsch aux allures de karaoké, l’icône de la chanson québécoise s’est prêtée au jeu et invite les Montréalais à prendre une pause en visitant la région de l’Outaouais.

« Nous invitons les gens de Montréal à vivre l’expérience #Outaouaisfun. Ici, la nature se trouve à deux pas de la ville : on peut déguster un excellent repas dans le Vieux-Hull, faire du ski de fond à la belle étoile et se rendre au plus grand spa en Amérique du Nord pour relaxer. Et tant qu’à être dans le coin, un arrêt dans la région de la capitale du Canada s’impose », de dire la directrice générale de l’organisation, France Bélisle.

Les paroles de ce classique du répertoire musical, modifiées pour l’occasion, visent à convaincre les gens de la région métropolitaine à faire une escapade 200 km plus à l’ouest.

« Tu m’as délaissée, même si j’t’accueille hiver comme été. Viens-t’en ici, tu vas voir que c’est pas mal, viens-t’en ici, découvrir la capitale. À toi de décider, de rester ou de t’en aller, car t’en venir ici, ça changerait toute ta vie », chante Mme Dorion.

La vidéo de trois minutes produite par la firme Orkestra est rapidement devenue virale. Elle avait été visionnée à plus de 34 000 reprises en moins de 24 heures sur les réseaux sociaux.

Tourisme Outaouais n’a pas caché sa satisfaction face à ce succès instantané.

« Nous sommes super contents, c’est vraiment intéressant. Nous sommes enchantés que Sandra Dorion ait accepté notre proposition, car ça prenait de l’audace pour revamper sa toune. Et la réaction des gens est très bonne, ils sont fiers et ça évoque un souvenir pour eux. Ça va jouer sur le sentiment d’appartenance et faire rayonner notre région », affirme France Bélisle.

Cette dernière souligne que Tourisme Outaouais savait depuis l’automne dernier que l’organisation montréalaise s’apprêtait à lancer une campagne pour charmer les touristes d’ici. Il était clair, selon elle, que l’occasion était parfaite pour répliquer. Selon les statistiques, la clientèle touristique en provenance de Montréal et les environs est en progression notable depuis deux ans en Outaouais.

L’organisation soutient par ailleurs que c’est un « faux débat » que de penser que les attraits touristiques d’Ottawa ne devraient pas se retrouver dans la publicité qui vante l’Outaouais.

« Ça allait de soi. Gatineau et l’Outaouais font partie intégrante de la capitale. Les gens qui viennent ici se rendent souvent sur la colline parlementaire, on ne peut pas faire abstraction de ça. C’est bien correct ainsi. Le visiteur vient dans la région de la capitale nationale, alors c’est bien normal qu’il se promène des deux côtés de la rivière. On se positionne de cette façon depuis trois ans », lance Mme Bélisle.

Le coût de cette campagne de publicité numérique est de 30 000 $.

À lire aussi: Destination Sherbrooke répond aux avances de Tourisme Montréal [VIDÉO]