La fermeture de guichets et de points de service de Desjardins dans le Bas-Saint-Laurent et en Outaouais, notamment, a fait réagir au courant des derniers mois.

Services financiers en région: en commission le 14 mai

La commission parlementaire de l’aménagement du territoire se penchera sur l’accès aux services financiers de proximité en région le lundi 14 mai. Desjardins, un représentant de l’Association des banquiers canadiens, la Fédération québécoise des municipalités et un expert en développement régional répondront aux questions des députés sur la baisse de services en région.

La date de la commission parlementaire a été annoncée vendredi, a indiqué au Quotidien le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, qui siège à la commission.

L’audition des trois groupes et d’un expert aura lieu de 14 h à 18 h 30 le 14 mai. Les députés émettront ensuite des recommandations qui seront transmises à l’Assemblée nationale.

Le nom de l’expert en développement régional n’est pas encore connu. Il sera invité à traiter de la décentralisation et de l’importance des services de proximité pour la vitalité des petits milieux.

Le Parti québécois avait déposé une demande de mandat d’initiative afin de réclamer que la commission étudie le dossier, demande qui a été appuyée par le gouvernement. Rappelons que la fermeture de guichets et de points de service de Desjardins dans le Bas-Saint-Laurent et en Outaouais, notamment, a fait réagir au courant des derniers mois.

La commission doit cependant se pencher sur l’ensemble des services financiers offerts en région afin d’évaluer les alternatives possibles pour les différents clients des institutions financières, même si Desjardins est l’une des institutions les plus présentes en région.

« L’objectif, c’est vraiment de faire un portrait sur la situation de l’accès aux services financiers en région, et après ça d’entendre les différents groupes pour voir comment on peut offrir des services financiers de proximité et après de ça va découler des recommandations », a expliqué M. Gaudreault.

« C’est très très suivi, je m’en fais parler beaucoup. Je sais que Desjardins, en particulier, est très très préoccupé [...], ils m’ont dit qu’ils étaient contents dans le fond qu’on fasse la commission parlementaire, puisqu’ils pourront expliquer leur point de vue et montrer qu’il y a peut-être d’autres façons de travailler pour offrir des services en région, autre que des guichets automatiques », a-t-il ajouté.

Le député rappelle que même si les habitudes des consommateurs changent et que plusieurs se tournent vers les services en ligne, certaines municipalités en région ne disposent pas encore d’Internet haute vitesse.