Les suspects ont été amenés au palais de justice mercredi.

Série de perquitions à Sherbrooke : beaucoup d’argent trouvé

L’opération antidrogue réalisée par le Service de police de Sherbrooke, mercredi, a non seulement permis de mettre la main sur une grande quantité de stupéfiants, mais aussi sur une somme d’argent importante.

En plus des stupéfiants, les policiers ont aussi découvert 95 200 $ en argent de même qu’une arme 9 mm chargée, qui avait été rapportée volée, trois carabines et des munitions.

Lire aussi: Sept individus arrêtés pour trafic de cocaïne

Plus de la moitié de cette somme a été saisie à la résidence d’Omar Hamroun sur le chemin Smith dans le Canton de Hatley.

Après avoir passé la nuit en détention, l’individu 48 ans s’est ajouté, jeudi, à la liste des accusés qui ont comparu devant le tribunal.

Cinq accusations ont été portées contre lui, dont la possession d’une arme prohibée chargée et le recel.

À sa résidence dans le Canton de Hatley, les policiers ont découvert une arme 9 mm chargée ainsi que 53 000 $ en argent.

« La présence du Groupe d’intervention est nécessaire lors de ce type de perquisition notamment en raison du risque élevé que des armes chargées s’y trouvent, comme c’est le cas ici », mentionne l’agent Carrier.

Hamroun a été remis en liberté sous conditions à la suite de sa comparution devant la juge Guylaine Tremblay de la Cour du Québec.

La procureure aux poursuites criminelles Me Émilie Baril-Côté et l’avocat de la défense Me Jean-Guillaume Blanchette se sont entendus sur des conditions de remise en liberté.

Sept perquisitions

Lors des sept perquisitions effectuées à Sherbrooke, Montréal et dans le Canton de Hatley, les enquêteurs ont saisi 2546 comprimés de méthamphétamine, 16 grammes de cocaïne, 1,6 kilo de marijuana et du haschich.

« Nous avons eu la surprise de saisir une plus grande quantité d’argent que nous pensions à la base. Cette importante somme d’argent était répartie aux sept endroits perquisitionnés », expliquait le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier, lors du bilan de cette opération, jeudi.

Des véhicules ont été saisis comme bien provenant de la criminalité.

« La cocaïne était fournie à des vendeurs et livreurs sur la route. Ces véhicules étaient utilisés dans le trafic de stupéfiants. Même s’il n’y a pas de lien direct établi avec le crime organisé, il n’est jamais bien loin avec ce type de réseau indépendant. Ils doivent s’approvisionner auprès de plus gros joueurs pour obtenir de grandes quantités de cocaïne notamment », mentionne le porte-parole du SPS.

Quatre individus dont la tête dirigeante alléguée Nicolas Bergeron, 26 ans, avaient comparu devant la justice, mercredi.

Bergeron de même que Nicolas Lapointe et Félix Brouillet-Nadeau restent détenus pour le moment. Ian Duval avait été libéré.

Trois autres personnes ont été arrêtées lors de cette opération, dont au moins une qui a été libérée sous promesse de comparaître.

Les policiers ont frappé sur la rue de la Dauversière chez Bergeron, ainsi que sur les rues Élaine-C.-Poirier, de Gaspé et Mimi-Shea à Sherbrooke, sur la rue Des Ormeaux à Montréal et sur le chemin Smith dans le Canton de Hatley.

Une cinquantaine de policiers du Service de police de Sherbrooke et son Groupe d’intervention, du Service de police de la Ville de Montréal et de l’Escouade régionale mixte ont participé à cette opération d’envergure.

« L’enquête se poursuit. Ce type d’enquête nous donne beaucoup d’informations. L’analyse des listes de comptabilité et de clients ou des cellulaires nous permet de pousser l’enquête plus loin », indique le porte-parole du SPS.