Saguenay, 4e ville la plus dangereuse du Québec

Saguenay figure au 125e rang des villes les plus dangereuses du Canada, selon le palmarès annuel de Maclean’s. Pour dresser cette liste, la publication torontoise se fie aux crimes commis dans les villes d’importance du pays, tels que les homicides, les invasions de domicile, les vols et les agressions sexuelles. Et, toujours selon Maclean’s, le taux de criminalité a augmenté à Saguenay au cours des dernières années. À l’échelle provinciale, Saguenay se faufile au 4e rang des villes les plus dangereuses.

Chaque année, Maclean’s compile le nombre de crimes commis à l’échelle canadienne, selon les données de Statistiques Canada. Les données du palmarès 2017 sont toutefois puisées grâce aux rapports policiers de l’année 2016. Il n’est donc pas étonnant de voir Saguenay si haute dans la liste, puisque deux homicides avaient été perpétrés à Saguenay en 2016. Sandra Fortin et Israël Gauthier-Nepton ont été assassinés en cours d’année. 

Si Saguenay occupe la 125e place à l’échelle nationale, la capitale régionale arrive en quatrième position des villes québécoises du palmarès, tout juste après Montréal, Saint-Jérôme et Saint-Eustache. Saguenay est suivie de près par Thetford Mines, Magog, Québec, Trois-Rivières, Saint-Jean-sur-Rchelieu et Sherbrooke. 

Tous crimes confondus, si Saguenay se dresse en 125e position sur une liste de 229 municipalités canadiennes, elle grimpe au 79e rang sur l’indice de gravité des crimes commis. À titre comparatif, 24 homicides avaient été commis à Montréal en 2016 et un seul à Québec. 

Outre les deux homicides qui ont fait grimper le taux de criminalité en sol saguenéen, 70 crimes à caractères sexuels ont été commis sur le territoire en 2016 et un total de 416 voies de fait ont été signalées.

Fait intéressant, seulement 26 vols ont été rapportés en 2016 à Saguenay, soit une moyenne de 17 vols par 100 000 habitants. À l’échelle canadienne, la moyenne est de 60 vols pour une population de 100 000 habitants. Mais les données se gâtent lorsqu’on regarde le nombre de conducteurs appréhendés ivres au volant. En effet, 328 cas de conduite avec les facultés affaiblies avaient été enregistrés à Saguenay en 2016, soit 222 cas pour chaque 100 000 habitants. En moyenne, au Canada, on parle plutôt de 194 cas par tranche de 100 000 habitants. La drogue ne semble pas causer autant de problèmes que l’alcool. En 2016, 29 dossiers de trafic et de production de cannabis ont été enregistrés, en plus de neuf autres pour du trafic de cocaïne. La municipalité se démarque donc positivement du reste du Canada, où les cas de trafic sont légèrement plus nombreux. 

D’autre part, 254 cas de fraude ont été signalés à Saguenay en 2016. 

En tête du palmarès 

Si Saguenay arrive en 125e position, la ville la plus dangereuse du Canada se trouve toutefois en Saskatchewan. C’est à North Battleford, avec une toute petite population de 14 000 personnes, où il y a le plus de crimes commis par habitant. En effet, en 2016, 402 agressions y avaient été perpétrées, même si aucun homicide n’y avait été commis. 

Soulignons qu’aucune autre ville du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne figure au palmarès.