Le procureur aux poursuites criminelles estime que Robert Sargeant devrait être déclaré délinquant à contrôler en raison de ses antécédents judiciaires en raison des de ses deux condamnations à des peines de plus de deux ans en matière de violence.

Robert Sargeant délinquant dangereux ?

Le meurtrier de Félix Bergeron pourrait se retrouver derrière les barreaux pour une durée indéterminée.

Une requête pour faire déclarer Robert Sargeant délinquant dangereux doit être déposée au cours des prochaines semaines dans son dossier.

À LIRE AUSSI: Des peines opposées pour Vaillancourt et Pratte

Robert Sargeant a reconnu avoir poignardé à mort Félix Bergeron au centre-ville de Sherbrooke en juillet 2018.

Il était de retour cette semaine au palais de justice de Sherbrooke.

D’ici le retour du dossier le 4 novembre, l’avocat de la défense Me Vinh Nguyen déposera une contrexpertise à celle de la poursuite.

C’est une transaction de cellulaire qui a mal tourné qui est à l’origine de cette affaire qui a couté la vie à Félix Bergeron.

Sargeant a plaidé coupable en juin à l’accusation d’homicide involontaire coupable de Félix Bergeron et au complot d’introduction par effraction pour y commettre un vol qualifié avec William Pratte et Brandon Vaillancourt.

Un cellulaire et de la drogue

Le trio s’était rendu au logement de Félix Bergeron pour récupérer un cellulaire que Sargeant avait acheté de Bergeron.

Un bâton de baseball a été amené sur place, mais n’a jamais été utilisé lors de cette « visite » qui visait à récupérer le cellulaire, mais aussi la drogue chez celui qui allait devenir la victime dans cette affaire.

Pendant que Vaillancourt discutait avec Félix Bergeron, Robert Sargeant est entré dans le logement de la rue Sanborn.

Une bagarre a éclaté entre Sargeant et Bergeron.

Sargeant a donné sept coups de couteau à Félix Bergeron, dont un au cœur qui a été fatal.

Pratte et Vaillancourt ont volé les stupéfiants qui se trouvaient dans le logement.

Ils ont quitté les lieux convaincus que Félix Bergeron était hors de danger.

Deux peines pour violence

Dès le plaidoyer de culpabilité, le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille avait indiqué qu’il voulait que Sargeant soit déclaré délinquant à contrôler en raison de ses antécédents judiciaires, puisqu’il a été condamné à deux peines de plus de deux ans en matière de violence.

William Pratte et Brandon Vaillancourt ont reconnu en février leur implication dans cette affaire.

Ils connaitront leur peine le 5 novembre. 

Selon le ministère de la Sécurité publique du Canada, des individus reconnus coupables de crimes violents « peuvent être déclarés délinquants dangereux lors de la détermination de la peine si le tribunal est convaincu que le délinquant constitue un danger pour la vie, la sécurité ou le bien-être physique ou mental d’autrui. Lorsqu’un individu est déclaré délinquant dangereux par le tribunal, celui-ci peut lui imposer une peine de détention dans un pénitencier pour une période indéterminée. »