Danielle Bernard est la dame inconnue que recherchaient la porte-parole de la Ride de filles, Lulu Hughes, et la présidente­ fondatrice de l’événement caritatif, Sylvie Brisebois.

Ride de filles: la dame inconnue se dévoile

La mystérieuse dame inconnue qui a salué et touché droit au cœur les motocyclistes de la Ride de filles 2018 a été retrouvée. L’appel lancé par Sylvie Brisebois et Lulu Hughes s’est rendu à Danielle Bernard, qui habite à Venise-en-Québec.

Lorsque la Vénisienne a lu la description de la dame recherchée dans La Voix de l’Est de vendredi, elle s’est reconnue. Personne d’autre qu’elle n’avait un ruban rose au bras, une main au cœur et l’autre dans les airs à Venise-en-Québec cette journée-là. Une lectrice du journal a transmis l’article en question à la belle-sœur de Mme Bernard, qui le lui a fait parvenir.

« Tout le monde est sur le derrière avec tout ça », confie la dame de 65 ans d’une voix assurée et pleine d’entrain. Elle a été happée par une vague de commentaires très positifs durant la journée.

Questionnée sur son état de santé, elle répond sans hésitation. « Je vais bien. Je vais très très très très bien. L’année passée a été une année de traitements complets, avec les opérations, pour deux cancers. Tout ça est maintenant réglé. Je fais des examens de routine pour m’assurer que rien ne revient. »

Tout au long de la maladie, Mme Bernard raconte avoir gardé l’attitude positive que son entourage lui connaît. Une attitude qu’a aussi Lulu Hughes, qui est atteinte d’un deuxième cancer, cette fois-ci de l’utérus. La connexion entre les deux femmes devrait se faire naturellement.


À LIRE AUSSI: Ride de filles: à la recherche de la dame inconnue

« J’ai hâte de la voir »

La chanteuse avait fait connaître son souhait de rencontrer une dame qui, de toute évidence, traitait un cancer (ou plutôt deux), et qui avait salué avec émotion le convoi de motocyclistes passant à Venise-en-Québec, en 2018, dans le cadre de la Ride de filles.

« J’ai hâte de la voir ! poursuit Mme Bernard, propriétaire de l’agence d’artistes Atman. [L’attitude positive], c’est quelque chose que je veux encourager. Je veux la remercier parce qu’elle est, à quelque part, l’instigatrice de tout ça. Ça m’a touchée, cette belle action qu’elles ont faite. »

Maintenant que Danielle Bernard a révélé son identité, sa rencontre avec Lulu Hughes et la présidente fondatrice de la Ride de filles, Sylvie Brisebois, risque d’être empreinte d’émotions.

Lorsque La Voix de l’Est lui a appris que la dame mystérieuse s’était manifestée, Mme Brisebois n’a pas caché sa joie, au bout du fil. « C’est incroyable, ça a été vite ! Je savais que ça fonctionnerait ! »

Dans les dernières semaines, une vidéo avait été tournée pour la retrouver, mettant en vedette Lulu Hughes et Sylvie Brisebois, une publication avait été faite sur une page spotted de Venise-en-Québec, sur Facebook, et des motocyclistes du village s’étaient proposées pour faire des recherches sur le terrain, mais en vain.

À moto

Danielle Bernard a déjà roulé en Spyder, une moto à trois roues. L’année où elle a reçu ses diagnostics de cancer du sein et de la peau, elle avait vendu ses engins. Elle ne savait pas alors ce qui l’attendait.

« Sinon, mon Dieu que je serais allée rouler avec les filles. Je trouvais ça tellement beau ! »

Elle n’exclut pas l’idée de rouler avec le convoi de la Ride de filles de 2019 si on lui offre un siège. « Pourquoi pas, si ça peut contribuer à aider d’autre monde ! Vous avez ouvert une boîte à surprises avec cet article-là. »

Elle souligne par ailleurs le travail de l’équipe de Ride de filles qui, chaque année, réunit des centaines de motocyclistes qui roulent pour la Fondation du cancer du sein du Québec. « Maintenant, je le vois d’un autre œil. Ça me concerne, ce qu’elles font. Et même celles qui ne sont pas atteintes et qui ne connaissent personne qui a le cancer du sein, elles le disent que c’est extraordinaire. »

Plus de 250 motocyclistes sillonneront les routes de la région, de Saint-Bruno-de-Montarville à Sorel-Tracy, en passant par Granby et Saint-Hyacinthe.