Dans l’ordre habituel, on retrouve Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour, Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec, Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.
Dans l’ordre habituel, on retrouve Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour, Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec, Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Restauration de bâtiments à caractère religieux: la ministre Nathalie Roy annonce 15 millions $

NICOLET — C’est dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet que la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé lundi une aide financière de 15 millions de dollars pour assurer la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux sur l’ensemble du territoire québécois.

Les 15 millions de dollars versés serviront plus précisément à la restauration de 62 bâtiments et de trois orgues, répartis dans plusieurs régions, alors qu’on dénombrait 140 demandes de financement. Par exemple, dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, une somme de 797 155 $ servira justement à restaurer la toiture de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet tandis que 40 000 $ seront réservés à la réalisation d’une expertise des clochers de l’église de Saint-Grégoire-le-Grand à Bécancour, laquelle est classée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.  

La Basilique Notre-Dame-du-Cap pourra investir dans la toiture.

En Mauricie, la réfection de toitures est prévue à la basilique Notre-Dame-du-Cap, l’église Saint-Paul du secteur Grand-Mère et l’église de Sainte-Ursule, grâce à un coup de pouce de 148 222 $ dans ce dernier cas, tandis que le mur de l’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade fera l’objet d’une réparation. Par ailleurs, l’orgue de l’église Saint-Zéphirin à La Tuque sera restauré.  

«Le patrimoine culturel à caractère religieux est intimement lié à notre histoire et à notre identité et il est au cœur de nos villes et villages. Restaurer les bâtiments et leurs objets nous permettra d’en préserver les attraits historiques et de contribuer à la fierté des communautés qui les ont vus naître. En conservant ainsi le patrimoine bâti québécois, notre gouvernement concourt du même souffle à la relance économique et fait en sorte que les artisans et ouvriers puissent se remettre au travail à la grandeur du Québec. Je suis donc très heureuse de notre investissement qui a de belles retombées non seulement pour notre histoire et notre culture, mais également pour notre économie», a déclaré la ministre Roy.

Celle-ci avait proposé à son collègue Donald Martel de faire cette annonce provinciale dans son comté. «Avec l’annonce de ces projets, notre gouvernement remplit une promesse électorale qui était particulièrement importante à mes yeux. Et si je suis si enthousiaste, c’est parce que je sais que la conservation et la mise en valeur de notre patrimoine religieux sont de nature à renforcer notre sentiment d’appartenance et à assurer la vitalité de notre région. C’est tous ensemble que nous devons assumer ce devoir de conservation de notre patrimoine», a indiqué le député de Nicolet-Bécancour. 

Des travaux de rénovation attendent la toiture de l’église Saint-Paul dans le secteur Grand-Mère.

Pour sa part, le ministre régional Jean Boulet s’est dit «très heureux que plusieurs immeubles du patrimoine religieux de partout au Québec reçoivent à nouveau des sommes importantes de la part du gouvernement».

La toiture de l’église de Sainte-Ursule sera restaurée grâce à une aide financière de 148 222 $.

«La préservation et la restauration de ces lieux de culte dans les différentes communautés revêtent une importance particulière pour les citoyens qui ont à cœur de maintenir ces lieux vivants pour se les approprier, y accueillir des projets rassembleurs et pour assurer la transmission d’une partie importante de notre histoire commune», souligne le député de Trois-Rivières. 


Le mur arrière de l’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade fera l’objet de travaux de rénovation.

«Nous sommes heureux de l’annonce de l’enveloppe budgétaire de 15 millions de dollars accordée pour la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux. Les projets rendus possibles grâce aux investissements gouvernementaux génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan des communautés locales que sur les plans professionnel et culturel», renchérit Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec

L’orgue de l’église Saint-Zéphirin à La Tuque sera restauré.

Rappelons que le programme, visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux, permet de financer jusqu’à 80 % des coûts des projets. 

«Pour le gouvernement du Québec, soutenir financièrement la restauration du patrimoine bâti à caractère religieux contribue à préserver la beauté des villes et villages qui rend les Québécois si fiers», a-t-on conclu.

Une aide de 40 000 $ sera réservée à la réalisation d’une expertise des clochers de l’église de Saint-Grégoire-le-Grand à Bécancour.