La Clinique médicale de Coaticook multiplie les efforts depuis la dernière année pour recruter des jeunes médecins et les inciter à venir s’installer dans la région de Coaticook.

Quatre médecins d’une clinique à la retraite d’ici janvier 2021

Quelque 5500 patients de la Clinique médicale de Coaticook devront se mettre activement à la recherche d’un nouveau médecin de famille. Quatre des dix médecins de la clinique sont appelés à prendre leur retraite d’ici le 1er janvier 2021, ce qui cause une situation exceptionnelle en Estrie.

Le hasard fait parfois mal les choses, puisque deux médecins de famille ont déjà quitté suite à des changements de pratique, ce qui signifie que près de la moitié de leurs 12 500 patients se retrouveront orphelins en deux ans.

À lire aussi: Coaticook recherche activement des médecins

Le Dr Steven Monette coupable d’inconduite sexuelle

« Comme nous avons trois médecins qui partent à la retraite le 1er janvier 2021 et qu’un autre partira un peu avant, nous avons décidé d’envoyer une lettre aux 5500 patients pour les aviser et leur donner un délai raisonnable pour s’inscrire au guichet d’accès », explique Maxime Perreault, gestionnaire de la clinique. « Nous aurions pu attendre six mois avant leurs départs pour aviser les patients, mais comme la situation est sans précédent, nous avons préféré agir plus tôt. »

En raison de leur grande expérience, les médecins Louise Dussault, Bernard Frenette, Bertrand Frenette et Richard Germain avaient le plus haut taux de patients en Estrie. Il faudra donc plus de quatre médecins pour les remplacer. 

« Nous n’avons plus de jeu à l’interne. Les médecins qui nous restent n’ont pas la capacité de reprendre ces patients, leur charge est déjà extrêmement élevée. La charge de travail qu’avait chacun des quatre médecins était tellement élevée qu’on estime qu’il faudra de 8 à 12 jeunes médecins pour bien desservir les 5500 patients orphelins. »

La relève en chemin

Bien avisée de la situation, la direction multiplie les efforts depuis la dernière année pour recruter des jeunes médecins et les inciter à venir s’installer dans la région de Coaticook. 

« Nous avons eu énormément de visites à Coaticook. La campagne a été un franc succès. Nous ne pouvons rien annoncer pour le moment, mais nous sommes confiants que nous aurons de bonnes nouvelles à annoncer au courant des prochaines semaines et des prochains mois », a-t-il déclaré.

« Nous travaillons avec toutes les instances concernées pour s’assurer que la grande majorité ou la totalité des patients obtiennent les services de médecins de famille directement à Coaticook, sans qu’ils aient à se déplacer. Nous mettons beaucoup l’accent sur les services de proximité et nous allons tout faire en nos moyens pour avoir une relève solide qui pourra reprendre ces dossiers », assure-t-il, en tentant d’écarter la possibilité que certains des 5500 patients doivent se trouver des médecins à Sherbrooke ou ailleurs.