La Sûreté du Québec invite toute personne ayant des informations sur Alexandre Véronneau Dauphinais à les lui transmettre.
La Sûreté du Québec invite toute personne ayant des informations sur Alexandre Véronneau Dauphinais à les lui transmettre.

Présumé prédateur sexuel arrêté à Shawinigan

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La Sûreté du Québec vient de mettre la main au collet d’un présumé prédateur sexuel de Shawinigan, Alexandre Véronneau Dauphinais, âgé de 27 ans.

Le suspect a en effet été arrêté le 30 novembre pour plusieurs infractions de nature sexuelle. Entre le 1er janvier et le 28 octobre dernier, il aurait fait pas moins de six victimes, dont certaines étaient d’âge mineur.

Selon le mandat d’arrestation émis contre lui, il est accusé d’avoir agressé sexuellement une jeune fille âgée de 18-19 ans entre le 1er janvier et le 28 octobre dernier, de s’être livré à des voies de fait et des voies de fait armées contre elle en utilisant un linge à vaisselle.

Puis, entre mars et octobre 2020, il se serait livré à des attouchements sexuels sur une adolescente de 16 ans alors qu’il était en situation d’autorité ou de confiance vis-à-vis d’elle, il l’aurait agressée sexuellement et se serait livré à des voies de fait armées en utilisant cette fois-ci du liquide désinfectant.

Entre mai et octobre, il est également accusé d’attouchements sexuels et d’agression sexuelle sur une adolescente de 15 ans. Il aurait de nouveau récidivé entre août et octobre par des attouchements sexuels et des agressions sexuelles sur une jeune femme de 17 ans.

Il doit aussi répondre à des accusations d’attouchements sexuels, d’agression sexuelle, de voies de fait armées d’un élastique et de voies de fait simples contre une adolescente de 16 ans entre septembre et octobre.

Au cours de cette même période, il aurait aussi commis des voies de fait armées en utilisant encore une fois un élastique contre un homme.

Enfin, des accusations de bris de probation ont été portées contre lui car il aurait omis de respecter certaines conditions lui interdisant entre autres d’avoir des contacts avec des jeunes de moins de 16 ans.

Alexandre Véronneau Dauphinais a comparu au palais de justice de Shawinigan le 30 novembre. Compte tenu de la nature du dossier et de ses antécédents, la Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. Son enquête sur détention a été reportée à jeudi.

Dans un communiqué émis mercredi, la Sûreté du Québec rappelle que la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS) a d’ailleurs été déployée puisque plusieurs victimes ont été identifiées. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

Cependant, on croit que cet individu aurait pu faire d’autres victimes. C’est pourquoi toute personne qui aurait de l’information sur Alexandre Véronneau Dauphinais ou concernant ses agissements est invitée en tout temps à la transmettre de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.