Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Une campagne de Postes Canada de cartes postales prépayées
Une campagne de Postes Canada de cartes postales prépayées

Postes Canada offre 13,5 millions de cartes postales prépayées

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
SHERBROOKE — Postes Canada a entrepris de livrer à tous les ménages canadiens, cette semaine, une carte postale prépayée qu’ils pourront poster sans frais à n’importe quelle adresse au pays pour envoyer des nouvelles à leurs proches.

Cela représente environ 13,5 millions de cartes postales, avec un timbre de 0,92 $, déclinées en six versions offrant un court message d’amour, de reconnaissance ou de remerciement.

« Je t’embrasse. Sending Smiles. », clame l’une d’elles qui a été livrée dans la région de Sherbrooke lundi. 

« C’est une première pour Postes Canada de faire ce genre d’initiatives. C’est un petit geste pour nous aider à rester en contact avec nos proches et nos amis dans le contexte où la dernière année nous a forcés à rester à la maison pour assurer la sécurité de tous », explique une porte-parole de la société d’État Valérie Chartrand.

Postes Canada n’a pas voulu chiffrer le coût de cette campagne de cartes postales ni spéculer sur le taux de réponse qu’elle pourrait obtenir. 

Pour évaluer la popularité de la campagne, elle invite les gens à partager des photos et des vidéos de l’envoi et de la réception de leurs cartes postales sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #UnmotUnmoment.

« On a déjà l’infrastructure en place pour soutenir ce genre d’initiatives, détaille Mme Chartrand. Nos agents de livraison sont déjà dehors tous les jours pour livrer à ces adresses résidentielles partout au pays. Donc les cartes postales sont simplement parties avec le courrier qu’ils vont livrer ce jour-là. C’est une façon pour Postes Canada de tirer avantage de son réseau pour poser ce petit geste positif pour aider les gens dans ces temps difficiles. »

Selon elle, la campagne est aussi une occasion de remercier les facteurs qui ont connu une année « très occupée » et qui seront heureux de livrer « quelque chose qui apporte de la joie ».

À la section estrienne du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, le président Patrick Bleau se disait favorable à cette campagne dont il n’est pas non plus en mesure d’évaluer les coûts.

« C’est une initiative pour garder les gens en contact et c’est pas mal le but de Postes Canada, dit-il. On ne peut pas être contre ça, surtout si c’est pour envoyer des messages positifs à des gens qui en ont besoin. Oui ça va nous apporter un peu plus de travail, mais ça fait partie de notre boulot. On peut juste être d’accord et dire aux gens : écrivez-vous et soutenez-vous les uns les autres. »

Hausse exponentielle des colis

Postes Canada a fait les manchettes à quelques occasions au cours de la dernière année avec des retards marqués dans la livraison d’un volume inhabituel de colis généré entre autres par les nouvelles habitudes d’achat en ligne. 

Selon les chiffres rapportés par Valérie Chartrand, la société d’État a traité des volumes d’un million de colis et plus par jour pendant 181 jours de livraison consécutifs de la mi-avril jusqu’à la fin de l’année 2020. À titre de comparaison, le seuil du million de colis livrés en une seule journée n’est habituellement atteint qu’au cours des semaines précédant Noël, dit-elle.

« Il n’y a pas que le nombre de colis qui a augmenté, il y a également le nombre d’articles ménagers volumineux, comme des mini frigos, du mobilier de jardin et des barbecues, qui passent dans notre réseau », rapporte Mme Chartrand.

Il faut aussi mettre en perspective que les cartes postales tout comme les lettres sont traitées sur des équipements distincts de ceux qui servent aux colis, donc la campagne #UnmotUnmoment ne vient pas ajouter de volume dans les colis. « Et le courrier de nos clients demeure évidemment prioritaire », insiste Mme Chartrand.

L’année 2021 est une année de négociation chez Postes Canada avec une convention collective qui arrive à échéance en décembre. La société d’État doit déposer son rapport annuel dans quelques semaines.

+

Écrivez un mot. Créez un moment.

Dans le contexte de la pandémie et du confinement, Postes Canada a lancé l’automne dernier un appel à renouer avec l’écriture de lettres et l’envoi de cartes de souhaits pour semer de la joie autour de soi. La campagne Écrivez un mot. Créez un moment. a connu un beau succès populaire, selon Valérie Chartrand. Et la campagne de cartes postales s’inscrit dans cette tendance. « C’est un moyen plus significatif qu’un texto ou un courriel pour dire à quelqu’un qu’il nous manque, dit-elle. Ça fait un an maintenant qu’on est derrière nos écrans. Plusieurs se sont tournés vers l’écriture de lettres ou l’envoi de cartes de souhaits pour rester en contact, c’est un peu l’idée derrière cette initiative. C’est une invitation à retourner vers ce moyen de communication qui se perd de plus en plus. »