Piégé par des élèves du Séminaire

Ce sont des élèves du Séminaire de Chicoutimi qui sont parvenus à piéger Jeannot Boivin, de Saint-Félicien, pour l’obtention de contacts sexuels avec une enfant de moins de 16 ans.

La direction de l’école secondaire privée du Saguenay a fait parvenir un communiqué de presse aux médias jeudi après-midi afin de faire le point sur cette affaire.

Les enquêteurs du Service de police de Saguenay (SPS) ont annoncé qu’un homme de 68 ans avait été arrêté après qu’il soit entré en contact avec une personne mineure dans le but d’obtenir un rendez-vous et possiblement pour avoir des contacts sexuels.

Le client de Me Denis Otis a été accusé de deux chefs de leurre d’enfants.

Les élèves du Séminaire de Chicoutimi ont voulu piéger un pédophile dans le cadre d’un projet scolaire. Ils ont créé un faux compte sur les réseaux sociaux et sont parvenus à attirer un individu. Un rendez-vous avait même été donné.

Lorsque l’enseignant a pris connaissance du projet, il a immédiatement demandé aux étudiants de tout arrêter et a alerté les autorités scolaires.

« Suite à un communiqué de presse émis par le Service de police de Saguenay concernant l’arrestation d’un homme de 68 ans de Saint-Félicien, le Séminaire de Chicoutimi confirme que la dénonciation a été effectuée par l’entreprise de son institution. Dès que la direction a été mise au courant de l’initiative des élèves, le 25 octobre dernier, elle a immédiatement avisé le SPS, qui a aussitôt débuté l’enquête », écrit-on dans le communiqué de presse.

« Les parents des élèves concernés ont également été contactés par la direction. Dans un souci constant de prévention, notre organisation va poursuivre son travail de sensibilisation auprès des élèves concernant l’utilisation générale des médias numériques. Notre volonté est de protéger nos élèves et ne pas nuire aux procédures judiciaires », a-t-on conclu dans le communiqué, précisant qu’il n’y aurait pas d’autres commentaires.