Le Soleil
La directrice de la DPJ en Outaouais, Colette Nadeau, a dressé le bilan de l'année 2020-2021, qui s'est entamée le 1er avril 2020, à peine quelques semaines après l'apparition de la COVID-19 au Québec.
La directrice de la DPJ en Outaouais, Colette Nadeau, a dressé le bilan de l'année 2020-2021, qui s'est entamée le 1er avril 2020, à peine quelques semaines après l'apparition de la COVID-19 au Québec.

Pénurie de personnel à la DPJ: plus de 180 dossiers en attente en Outaouais

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
La première année de la pandémie n'aura pas été synonyme d'une hausse du nombre de signalements traités par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de l'Outaouais. Mais elle aura été «une année de bouleversements», marquée par une importante pénurie de personnel et par la formation d'une longue liste d'attente, alors qu'une période de près de deux mois peut parfois s'écouler avant qu'un cas soit évalué.