Opération policière importante à Roberval: un homme se rend après plusieurs heures

Un homme de 28 ans a obligé un fort déploiement policier, pendant une partie de la journée de vendredi, en se barricadant dans une résidence de Roberval. L’homme, qui a formulé des propos menaçants sur les réseaux sociaux, s’est finalement rendu pacifiquement vers 13 h 30. Il a, ensuite, été interrogé par les enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ).

Des agents provenant des postes de la MRC de Domaine-du-Roy, de la MRC de Maria-Chapdelaine et de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, de même que des enquêteurs et un maître-chien, ont participé à l’intervention qui se déroulait dans une résidence du boulevard Saint-Dominique. La division des enquêtes sur les crimes majeurs, dont un négociateur, a prêté main-forte aux policiers en place. Des pompiers et des ambulanciers ont également participé à l’événement.

L’opération policière d’envergure a débuté, vendredi, en milieu d’avant-midi, après que l’homme, qui, selon la SQ, était possiblement en crise, ait publié des propos menaçants, vers 7 h 30, sur les réseaux sociaux. Il s’est ensuite barricadé dans son domicile.

« Nous n’avons pris aucune chance. Nous avons érigé un large périmètre de sécurité. L’enquête permettra de découvrir le type de menaces ainsi que l’état de l’individu à ce moment », a expliqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu. 

Le siège a tenu les policiers en haleine pendant plusieurs heures. « L’objectif dans une opération du genre est la reddition pacifique de l’individu. Nous prenons le temps nécessaire. Nous voulons entrer en communication avec cette personne. Parfois, cela peut prendre un certain temps », a ajouté le sergent Hugues Beaulieu.

Il était impossible, au moment de l’intervention, d’obtenir de l’information quant à la présence d’armes dans le domicile. Le sergent Beaulieu rappelle que, dans ce genre de situation, les policiers de la Sûreté du Québec tiennent pour acquis que les individus sont toujours armés et que presque « tout peut devenir une arme envers une autre personne ». 

Le large périmètre de sécurité s’étendait sur le boulevard Saint-Dominique entre le chemin des Deux-Rivières et la rue Garneau. Près d’une trentaine de voisins ont été évacués de la zone pendant la durée de l’opération. L’intervention a pris fin vers 15 h après une vérification de la résidence. 

Des accusations devraient être portées contre l’homme, qui est bien connu des policiers.