«Multiples collisions» sur la 10: une trentaine de véhicules impliqués

Eastman - Une trentaine de véhicules ont été impliqués dans un accident monstre, survenu mercredi en milieu d’après-midi, sur l’autoroute 10 en direction ouest dans le secteur d’Eastman, en Estrie.

L’accident s’est produit alors que les conditions de route sur l’autoroute 10 étaient difficiles en raison de la tempête de neige qui sévissait à ce moment-là. La chaussée était glissante et la visibilité réduite.

Sans doute à cause des conditions routières, le conducteur d’un camion-remorque a soudainement perdu le contrôle de son véhicule et a été victime d’une mise en portefeuille. Plusieurs automobiles se sont ensuite heurtées ou ont terminé leur course dans le fossé.

D’après les informations obtenues auprès des services d’urgence, les multiples sorties de route et collisions qui ont eu lieu en l’espace de quelques secondes, près de la sortie 106 de l’autoroute 10, n’ont pas fait  de blessé grave.

Chef aux opérations chez Ambulances de l’Estrie, François Breton indique qu’un bébé de 17 mois a été impliqué dans l’accident. On a invité les personnes qui l’accompagnaient à se rendre à l’hôpital avec lui par mesure de prévention, mais son état n’inspirait aucune crainte.

Le conducteur d’une remorqueuse a également été dirigé vers l’hôpital après un solide impact entre son véhicule et une semi-remorque. Preuve que son état était peu inquiétant toutefois, il n’a pas davantage été transporté en ambulance vers l’hôpital.

Afin de permettre aux services d’urgence d’intervenir efficacement, on a rapidement fermé l’autoroute 10 en direction ouest, et ce, entre les sorties 115 et 106. Le ministère des Transports du Québec a dévié, durant quelques heures, la circulation vers la route 112, parallèle à l’autoroute.

Les intervenants appelés sur les lieux ont d’abord évacué les véhicules impliqués qui n’étaient pas accidentés, souligne Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Vers 17 h, toutes les voitures dans les fossés ainsi que celles ayant subi un impact avaient été remorquées. Il ne restait plus qu’à tirer de sa fâcheuse position le camion-remorque à l’origine de l’accident.

L’accident de mercredi n’est pas sans rappeler un énorme carambolage survenu sur l’autoroute 10 en mars dernier. Plus de quarante véhicules s’étaient tamponnés près de la sortie 121 à Magog. La vaste majorité des automobilistes n’avaient pas eu la moindre égratignure, mais quelques-uns avaient subi des blessures et avaient été transportés à l’hôpital

Rappelons qu’Environnement Canada a prévu des accumulations de 15 à 20 centimètres pour l’Estrie.

Les événements des dernières heures ne sont pas sans rappeler un énorme carambolage survenu sur la 10 en mars dernier. Plus de quarante véhicules s'étaient tamponnés près de la sortie 121 à Magog. La vaste majorité des personnes s'en sont tirées sans la moindre égratignure, mais quelques-unes ont néanmoins subi des blessures et ont été transportées à l'hôpital.

Deux carambolages

Deux carambolages sont survenus en Montérégie, mercredi après-midi, dont un sur l'autoroute 20 Ouest à la hauteur du mont Saint-Hilaire qui a impliqué une cinquantaine de véhicules et fait plusieurs blessés.
Une porte-parole de la Sûreté du Québec, Ingrid Asselin, a indiqué qu'il pourrait «y avoir au départ l'implication d'un camion poids lourd», disant ne pas connaître pour l'instant les causes et les circonstances du carambolage étant survenu vers 13h.
Mme Asselin a affirmé que des poids lourds avaient fait des mises en portefeuille.
Plusieurs services d'urgence sont sur place. Il y a des gens blessés grièvement, dont une personne qui serait dans un état critique, a-t-elle précisé.
L'autoroute 20 Ouest est complètement bloquée entre les kilomètres 112 et 116, et Mme Asselin recommandait de limiter les déplacements et de privilégier les voies de contournement, notamment la route 116.
L'autre carambolage est survenu un peu plus tard sur l'autoroute 30, à la hauteur de Saint-Constant. Des camions - au moins deux, dont un de 53 pieds - auraient fait des mises en portefeuille. Mme Asselin n'était pas en mesure d'établir le nombre de véhicules impliqués en milieu d'après-midi.
Montréal, la Montérégie et l'Estrie sont les régions les plus touchées par la tempête
La région de Montréal et la Montérégie, ainsi que l'Estrie jusqu'à la frontière américaine, sont les secteurs les plus touchés par la tempête hivernale qui devrait cesser au cours de la nuit.
Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada, faisait état en milieu d'après-midi de chutes de neige modérées, «combinées avec un peu de poudrerie, en raison de rafales de 30 à 40 km/h».
La tempête s'étant amorcée tôt mercredi et devant durer jusque dans la nuit devrait entraîner des accumulations de neige de 10 à 15 centimètres dans la région de Montréal, a indiqué M. Bégin.
Dans l'Estrie, les accumulations devraient être un peu plus importantes, soit de 15 à 25 centimètres.
La tempête dans le sud du Québec vient d'un système dépressionnaire qui s'est formé au Texas, près du golfe du Mexique.

- Avec La Presse canadienne