Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, et le président du Consortium en développement social de la Mauricie, Jean-Yves St-Arnaud.

Lutte contre la pauvreté: Jean Boulet annonce 138,8 M$

TROIS-RIVIÈRES — Alors que la Mauricie affiche le taux d’assistance sociale le plus élevé au Québec, soit 8,4 % contre 5,6 % pour l’ensemble de la province, c’est donc à Trois-Rivières, dans les locaux de COMSEP, que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a choisi d’annoncer une somme de 138,8 millions de dollars pour aider les régions à surmonter les défis posés en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

«Même si le taux de pauvreté a diminué au Québec, passant de 13,1 % en 2006, à 9 % en 2017, il reste énormément à faire», a reconnu le ministre régional.  

Ce montant sera distribué dans l’ensemble des régions jusqu’en 2023 pour soutenir des projets novateurs initiés par les acteurs locaux et régionaux. Chaque région disposera d’une enveloppe provenant du Fonds québécois d’initiatives sociales destinée au soutien à la mobilisation et aux projets. Celles-ci sont attribuées en vertu des Alliances pour la solidarité, une entente conclue entre le ministère et un organisme désigné par les élus locaux.

Dans la région, une somme de 5,7 millions de dollars sera ainsi versée d’ici 2023 à l’Alliance pour la solidarité en Mauricie placée sous la responsabilité de Centraide Mauricie-Région Centre Ouest, qui agit à titre de fiduciaire pour le Consortium en développement social de la Mauricie. 

Grâce à ces sommes, les régions pourront soutenir des initiatives locales visant à répondre aux besoins identifiés dans leur milieu respectif. Parmi les initiatives admissibles, on compte notamment les projets d’intervention en matière de développement social et communautaire, de prévention de la pauvreté, d’aide à l’intégration à un emploi des personnes éloignées du marché du travail, d’insertion sociale et d’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de pauvreté dans les territoires où se concentre la pauvreté. 

«La lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale est un enjeu d’importance pour notre gouvernement. Nous annonçons des sommes significatives qui permettront aux intervenants régionaux de mettre en œuvre, à partir d’un plan d’action régional concerté, des projets concrets qui répondent aux réalités locales», a déclaré le député de Trois-Rivières.

«À travers les Alliances pour la solidarité, nous réitérons notre confiance envers les acteurs locaux et régionaux, parce qu’ils connaissent leur milieu et pourront proposer des projets au bénéfice des personnes les plus vulnérables», renchérit-il.

Cette annonce fut bien accueillie par le président du Consortium en développement social de la Mauricie, Jean-Yves St-Arnaud. «Par l’intermédiaire de l’Alliance pour la solidarité, le gouvernement du Québec est partenaire de la région pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale de nos concitoyens. Nous sommes très heureux que le gouvernement renouvelle sa confiance aux décideurs du milieu parce que nous sommes les mieux placés pour identifier les besoins de nos communautés», a déclaré le maire de Saint-Sévère, qui a admis que «la pauvreté s’est installée dans notre région, frappant durement et ayant plusieurs visages».