L'identité des victimes de l'accident survenu à Saint-Honoré dévoilée

Un homme et une femme dans la vingtaine, Rémy Villeneuve Boulianne, 22 ans, de Saint-Honoré, et Jessica Potvin, 20 ans, de Chicoutimi, ont perdu la vie dans une grave collision survenue samedi vers 16h, sur le boulevard Martel à Saint-Honoré.

« Ils étaient en arrêt cardio-respiratoire lors de leur transport à l’hôpital », a relaté le superviseur Daniel Gagnon, de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ).

« Le décès du conducteur de 22 ans et de la passagère de 20 ans a été constaté à l’hôpital de Chicoutimi », a ajouté la porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ) Marie-Pier Lorrain. 

Pas nécessairement un dépassement

Les deux jeunes circulaient sur le boulevard Martel en automobile, près de l’intersection du chemin des Ruisseaux. Contrairement aux premières informations qui ont été rendues publiques par la SQ, l’accident n’a pas été nécessairement causé par une manoeuvre de dépassement. « L’enquête tend maintenant à démontrer qu’il pourrait tout aussi bien s’agir d’une perte de contrôle du véhicule, de la part du conducteur », a précisé dimanche une autre porte-parole de la SQ, Hélène Nepton, par voie de communiqué.

Les deux jeunes adultes ont alors percuté une camionnette qui arrivait en sens inverse. Trois personnes prenaient place à bord de ce deuxième véhicule. Elles ont aussi été conduites à l’hôpital, mais seulement pour des blessures mineures.

« Selon nos informations [...], les conditions routières non favorables sont un facteur supplémentaire à considérer. C’est certain qu’en pareil cas, les gens doivent adapter leur conduite », précise Marie-Pier Lorrain.

Lors du passage du Quotidien vers 17h15 samedi, la chaussée était enneigée et la circulation se déroulait en alternance. L’aide des pompiers a aussi été sollicitée pour les pinces de désincarcération.

La journée de samedi a été très occupée pour les services d’urgence. « C’était très glissant, c’est rare une journée comme ça. Notre taux d’occupation des ambulances est de 150 % », note le superviseur Daniel Gagnon.