Michel Vanier a été libéré dans l'attente de son procès.

L'ex-chauffeur accusé d'agression libéré en attendant son procès

Un ex-chauffeur de transport adapté, arrêté pour agression sexuelle sur une adolescente vulnérable, la semaine dernière, a été libéré lundi, en attendant la suite des procédures judiciaires entamées contre lui.

Le juge Richard Meredith, de la Cour du Québec, a accepté la requête de Michel Vanier, 48 ans, de Gatineau.

L’accusé doit respecter plusieurs conditions, dont le dépôt d’une caution de 500$ (et d’un engagement de 1000$ supplémentaire), et le respect d’un couvre-feu.

Il devrait aussi éviter de travailler en présence de jeunes de moins de 18 ans, et éviter tout lieu pouvant être fréquenté par des mineurs, comme un parc.

S’il doit entrer en contact avec un jeune, il devra le faire en compagnie d’un adulte responsable.

La présumée victime est une adolescente de 17 ans vivant avec une lourde déficience physique et intellectuelle.

Vendredi dernier, la police de Gatineau recherchait d’autres victimes potentielles.

Michel Vanier est accusé des chefs d’exploitation sexuelle et d’actions indécentes.

L’individu était conducteur pour l’entreprise Taxi Loyal dans le secteur Gatineau. Il travaillait comme sous-traitant pour l’offre de transport adapté de la Société de transport de l’Outaouais (STO).

Le directeur général de Taxi Loyal, Alexandre Rizk, a confirmé la semaine dernière que Michel Vanier a été tenu à l’écart du transport adapté dès qu’il a été mis au courant qu’une enquête à son sujet était en cours. Il a été congédié après le dépôt d’accusations.

Arrêté une première fois, et libéré sur engagement, mardi, Michel Vanier a eu encore affaire aux policiers dans la journée de vendredi, pour un non-respect des conditions du tribunal. C’est alors qu’il a comparu détenu, pour voir son dossier remis à ce lundi.