Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les parcomètres récemment retirés du centre-ville de Granby suscitent de l’intérêt. À un point tel que l’administration municipale a décidé de permettre à ceux qui le désirent d’en acheter un.
Les parcomètres récemment retirés du centre-ville de Granby suscitent de l’intérêt. À un point tel que l’administration municipale a décidé de permettre à ceux qui le désirent d’en acheter un.

Les parcomètres du centre-ville de Granby à vendre

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les parcomètres récemment retirés du centre-ville de Granby suscitent de l’intérêt. À un point tel que l’administration municipale a décidé de permettre à ceux qui le désirent d’en acheter un.

«On a été un peu surpris du nombre de gens qui nous ont contactés [pour les parcomètres]. (...) C’est un peu inusité», a fait valoir le maire de Granby, Pascal Bonin, à l’issue de la récente séance du conseil municipal.

Selon lui, des collectionneurs, entre autres, ont manifesté de l’intérêt à en faire l’acquisition. «Il n’y a plus beaucoup de parcomètres au Québec», relève M. Bonin.

Des recherches ont donc été effectuées sur des sites Internet, comme Etsy et eBay, pour connaître les coûts de vente des parcomètres usagés, est-il souligné dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie.

Ces coûts oscillent entre 100 $ et 150 $ pour un parcomètre à tête simple et entre 180 $ et 275 $ pour un parcomètre à tête double.

Les parcomètres ont été retirés dans le cadre du projet de revitalisation du centre-ville. Lancée en août, la première phase de travaux se déploiera entre les rues Saint-Hubert et Gill.

Les élus de Granby ont pour leur part convenu de vendre les parcomètres à tête simple, 120 $ (taxes comprises), et 160 $ ceux à tête double.

Le principe du premier arrivé, premier servi sera appliqué. Mais personne ne pourra acheter plusieurs parcomètres à la fois.

Ils seront par ailleurs offerts gratuitement aux organismes communautaires et aux institutions scolaires qui souhaitent en obtenir un.

Revalorisation

Environ 70 parcomètres, majoritairement à tête double, seront mis en vente. Il y en avait un peu plus de 210 au centre-ville, mais plusieurs ont été récupérés par Commerce Tourisme Granby région (CTGR).

Ils seront réutilisés dans le mobilier urbain des espaces publics qui seront aménagés pour l’été au parc Miner, au centre Notre-Dame, à l’église Saint-George ainsi qu’à la place René-Lévesque, avait laissé savoir la codirectrice générale de CTGR, Fanny-Ysa Breton, lors d’un point de presse portant sur le retrait des parcomètres du centre-ville.

«Un clin d’oeil va être fait avec les parcomètres», avait-elle dit.

Les parcomètres ont été retirés dans le cadre du projet de revitalisation du centre-ville. Lancée en août prochain, la première phase de travaux se déploiera entre les rues Saint-Hubert et Gill. La durée maximale de stationnement est limitée, mais il n’est désormais plus nécessaire de payer pour garer sa voiture. Et cela demeurera ainsi.

Le service des travaux publics veillera à la vente des parcomètres, une fois l’installation du projet de CTGR complété, selon les informations transmises dans le sommaire décisionnel.

Si des parcomètres ne trouvent pas preneurs, ils seront envoyés en septembre pour vente aux enchères par l’entremise du Centre d’acquisition gouvernemental, est-il également précisé.