Deux Sherbrookois ont été mordus sur leur lieu de travail jeudi dernier par deux chiens laissés sans surveillance.

Les deux huskies ont fait d’autres victimes

Les deux chiens de type husky qui ont mordu cinq personnes lundi avaient également fait au moins deux autres victimes le 27 juin dernier en s’échappant encore du domicile de leur maître. Remy Glauser et Annie Pelletier se sont fait mordre sur leur lieu de travail.

« Les chiens sont arrivés dans le garage, il fallait faire quelque chose parce qu’on avait des clients, raconte M. Glauser qui travaille chez Lubrification Rock Forest. Mon boss est sorti pour s’en occuper. On a réussi à attacher un des deux avec une corde jaune et ça allait bien. C’est quand j’ai essayé de voir le collier pour voir le numéro de la SPA que j’ai été mordu. »

À LIRE AUSSI: Attaque de chiens à Rock Forest : l'euthanasie est possible

Deux huskies mordent cinq personnes

Propriétaire expérimenté de chiens, M. Glauser a réussi à se dégager sans retirer brusquement sa main de la gueule de l’animal.

« C’était assez profond et ma main saignait, indique-t-il. On a bien nettoyé la plaie au garage. On avait l’équipement pour le faire. Ma blonde est infirmière donc j’ai eu des soins le soir. »

Moment de stress

La Sherbrookoise Annie Pelletier a elle aussi été mordue sur son lieu de travail jeudi dernier.

« Les deux chiens sont arrivés sur le terrain vers 9 h 30, explique celle qui est employée de l’entreprise Gaz Propane Rainville. On a vu qu’ils avaient des colliers de la SPA et c’est quand j’ai approché ma main que j’ai été mordue. Il y a juste un croc qui est rentré et ç’a saigné seulement quelques secondes, mais j’ai quand même un bleu à la main. »

Comme beaucoup de gens dans cette histoire Remy Glauser et Annie Pelletier soulignent que les deux chiens n’avaient pas l’air agressifs.

« Je ne peux pas dire que ce sont des chiens agressifs, admet M. Glauser. Ils étaient calmes et même qu’on jouait avec eux. Je pense que c’est un moment de stress ou de ne pas être habitués à être attachés. Il faudrait peut-être juste trouver un autre propriétaire, je ne pense pas que c’est un problème de chien. Je ne pense pas que l’euthanasie soit une solution. »

« Ils n’avaient pas l’air agressifs du tout, ils avaient même l’air joueurs, indique Mme Pelletier à La Tribune. Si je me fie seulement à mon expérience, je ne pense pas qu’ils devraient être euthanasiés, mais ils ont mordu plusieurs autres personnes et ça commence à être suspect. C’est peut-être la chaleur. Ça rappelle l’importance d’attacher les chiens lorsque le propriétaire n’est pas là. Que ce soit les petits ou les gros ça peut être dangereux et il faut les attacher. »