L’équipe du conservateur Richard Martel s’affairait à poser des pancartes aux principales artères de la circonscription, dimanche, quelques heures après l’annonce de la date de l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord.

L'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord aura lieu le 18 juin

Plus de six mois après la démission du libéral Denis Lemieux, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé dimanche que l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord aura lieu le lundi 18 juin. Les premières pancartes électorales ont déjà fait leur apparition dans la circonscription.

Le premier ministre avait jusqu’au 2 juin pour annoncer la date de l’élection partielle, qui fait suite à la démission du député Denis Lemieux, annoncée le 6 novembre.

Tel qu’attendu après les informations qui ont circulé la semaine dernière, le premier ministre canadien a procédé à l’annonce, dimanche, en avant-midi, par voie de communiqué. 

Les candidats connus qui se disputeront le siège vacant sont le conservateur Richard Martel, qui vient de compléter un mandat comme commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey, la femme d’affaires Lina Boivin, qui a remporté lundi soir dernier l’investiture libérale, ainsi qu’Éric Dubois, conseiller syndical à la CSN, qui portera les couleurs du Nouveau Parti démocratique (NPD).

NPD : candidature officialisée

La candidature d’Éric Dubois a été officialisée dimanche par le parti, peu après l’annonce de la date de l’élection. « Comme je suis le seul candidat en lice, ils m’ont investi automatiquement. On va faire plutôt un lancement de campagne », a-t-il précisé, en entrevue téléphonique.

Éric Dubois a été candidat pour le parti dans la circonscription en 2004 et en 2006, ainsi qu’à l’élection partielle dans Roberval-Lac-Saint-Jean, en 2007. « J’ai l’occasion de faire valoir, cette fois-ci, les idées du parti – mes idées à moi aussi pour le développement régional –, dans un contexte plus facile pour le parti qu’au début des années 2000, où, à ce moment-là, le parti n’était pas connu du tout. »

Premières pancartes pour martel

Les premières pancartes électorales ont fait leur apparition dans Chicoutimi-Le Fjord quelques heures seulement après l’annonce du déclenchement de la campagne de 36 jours. L’équipe du conservateur Richard Martel s’est déployée sur le terrain dès que la date de l’élection a été annoncée.

« J’ai une très bonne équipe, on était prêts pour ce déclenchement-là. Alors, ç’a commencé ce matin et tout le monde était sur le terrain à partir de là avec les pancartes, les camions, les voitures », a souligné le candidat, à l’occasion d’un entretien. 

Son équipe compte compléter rapidement la pose des affiches à travers la circonscription. Richard Martel, dont la candidature a été annoncée officiellement en décembre, a souligné être à la rencontre des électeurs sur le terrain depuis plusieurs mois.

Lina Boivin souligne la fête des Mères

Il n’a pas été possible de parler de vive voix à Lina Boivin, candidate du Parti libéral, dimanche. Passant la journée en famille pour la fête des Mères, elle a choisi de ne pas accorder d’entrevues.

« Je peux cependant vous faire savoir que je suis très contente et confiante par rapport à la date annoncée pour l’élection du 18 juin... et que d’avoir la hâte de mettre des pancartes ne donne pas de valeur à ce qui va être offert aux citoyens pour leur choix de LA meilleure personne le jour du vote. Le plus important n’est pas les pancartes, mais ce qui va se passer sur le terrain, avec les gens », a-t-elle affirmé, dans un message texte envoyé par Diane Grappin, de son équipe de campagne.

Vote par anticipation

Les jours de vote par anticipation seront les 8, 9, 10 et 11 juin. Les détails concernant le vote sont disponibles sur le site d’Élections Canada. 

Lina Boivin est la candidate du Parti libéral.

BLOC QUÉBÉCOIS: MARTINE OUELLET PRÉSENTERAIT UN CANDIDAT

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, songerait à présenter un candidat dans Chicoutimi-Le Fjord, même s’il devra faire campagne sans l’appui de l’exécutif de la circonscription.

La présidente de l’association de circonscription du Bloc québécois dans Chicoutimi-Le Fjord, Élise Gauthier, a échangé sur le sujet avec Martine Ouellet, samedi.

« J’ai parlé à Mme Ouellet hier et ils cherchaient un candidat. [...] Elle m’a dit qu’elle travaillait là-dessus », a mentionné celle qui est également porte-parole du parti pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, lors d’un entretien téléphonique, dimanche. Elle lui a rappelé que si le parti présentait un candidat, il n’aurait cependant pas le soutien de l’association.

L’exécutif de Chicoutimi-Le Fjord maintient sa position de ne pas présenter de candidat tant que Martine Ouellet se trouve à la tête du parti. Selon la tournure des événements, la présidente de circonscription aurait aimé pouvoir présenter un candidat dans Chicoutimi-Le Fjord, à partir du 3 juin, jour où les résultats du référendum des 1er et 2 juin sur le mandat du Bloc québécois et le leadership de Martine Ouellet seront dévoilés.

Il sera toutefois alors trop tard pour l’exécutif régional : les actes de candidature de l’élection partielle peuvent être déposés jusqu’au lundi 28 mai, à 14 h, a indiqué Élections Canada au Quotidien.

Par ailleurs, on ignore pour l’instant si le Groupe parlementaire québécois, dont les sept députés bloquistes démissionnaires ont annoncé qu’ils fonderont le parti Québec debout, compte présenter un candidat. 

Éric Dubois portera les couleurs du NPD.

PARTI RHINOCÉROS

Marielle Couture, qui avait annoncé en janvier ses intentions de porter à nouveau les couleurs du Parti rhinocéros dans la circonscription, songe toujours à représenter le parti en vue de l’élection partielle, a-t-elle indiqué dimanche au Quotidien. Elle livrera le fruit de sa réflexion prochainement.