L'école Villa-de-la-Jeunesse à Saint-Élie-de-Caxton a été évacuée, mercredi matin, pour procéder d'urgence au déneigement de la toiture.

L'école de Saint-Élie-de-Caxton fermée jusqu'au 1er mars

La neige continue à causer des dégâts au point où les 134 élèves et 26 membres du personnel de l’école Villa-de-la-Jeunesse, à Saint-Élie-de-Caxton, ont dû être évacués, mercredi, vers 11 h, à la suite de la présence de fissures.

L’école sera même fermée jusqu’au 1er mars en raison de la nécessité de procéder à «des travaux correctifs majeurs» pour assurer l’intégrité du bâtiment. En attendant, pas question de faire l’école buissonnière. Les élèves sont relocalisés à l’école des Explorateurs, dans le secteur Shawinigan-Sud.

L’établissement n’est pas sur le point de s’effondrer, assure la Commission scolaire de l’Énergie qui ne veut toutefois prendre aucun risque afin d’assurer la sécurité de ses élèves. 

Des ingénieurs avaient fait une évaluation de la situation jeudi dernier à la suite de la dernière tempête, mais l’apparition de fissures mercredi matin semble indiquer la «progression d’une problématique structurale», précise la commission scolaire. 

«Ils ont constaté qu’il y avait des petites fissures à certains endroits, mais qu’il y avait aussi beaucoup de neige», explique Renée Jobin, porte-parole de la Commission scolaire de l’Énergie.

Le type de construction ainsi que le poids de la neige et de la glace, combinés avec le vent seraient à l’origine de cette problématique. C’est pourquoi la toiture a été déneigée de toute urgence. Des travaux importants doivent maintenant être entrepris. Des travaux qui risqueraient de perturber les activités pédagogiques et d’apprentissage, c’est pourquoi la commission scolaire a pris la décision de transférer les élèves dans une autre école le temps qu’ils soient complétés.

Lors de l’évacuation, mercredi matin, les enfants ont été amenés dans le nouveau gymnase de l’école, qui est en train d’être aménagé, en attendant que leurs parents soient prévenus.

L’absence des enfants a permis de faciliter le déneigement, mentionne la porte-parole. «C’est plus facile de procéder au déneigement lorsqu’il n’y a pas d’élèves dans l’école. Les déneigeurs peuvent facilement vider la toiture et n’ont pas à se préoccuper s’il y a des élèves en bas.»

Les déneigeurs étaient  déjà à pied d’oeuvre en fin d’avant-midi. Des employés de la commission scolaire étaient aussi sur place. L’amoncellement de neige était important, surtout à l’arrière de l’école.

La Commission scolaire de l’Énergie inspecte l’ensemble de ses bâtiments pour être certaine que les accumulations de neige ne sont pas problématiques. Plusieurs établissements ont déjà été déneigés. «La majorité a été déneigée. Il y a une surveillance constante. Ça se fait en collaboration avec les directions d’école. Il y a beaucoup de déneigement qui a été fait, et ça va se poursuivre, selon les précipitations. On a vraiment un hiver exceptionnel, c’est pourquoi il faut agir de façon préventive», précise Mme Jobin.

Pour ce qui est du transfert des élèves à l’école des Explorateurs, le transport scolaire en autobus sera gratuit. Les enfants qui vont déjà à l’école en autobus n’auront qu’à se rendre aux points d’embarquement à l’heure habituelle. Les autres seront accueillis au centre communautaire de Saint-Élie-de-Caxton, à compter de 7 h. C’est d’ailleurs à cet endroit que sera offert le service de garde aux heures habituelles. Notons aussi que des boîtes à goûter seront offertes gratuitement à tous les élèves ce jeudi et ce vendredi.

Rappelons que jusqu’à maintenant, cinq affaissements de toitures sont survenus dans la région. L’ancien garage municipal de Grand-Mère, l’entreprise Kenny U-Pull, à Trois-Rivières, une ferme porcine dans le secteur Gentilly, le garage municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et l’abri à gravier de Saint-Élie-de-Caxton ont vu une partie de leur toiture s’effondrer dans les dernières semaines. Heureusement, dans tous les cas, personne n’a été blessé.

Les toits qui commencent à être surchargés de neige devront être dégagés puisque des précipitations sont encore attendues. Une dizaine de centimètres de neige étaient prévus de mercredi à ce jeudi. Cette bordée pourrait être suivie par une véritable tempête dimanche. S’il ne tombe que de la neige, de 15 à 25 cm pourraient s’ajouter au paysage. Mais les quantités seront moins élevées si la pluie et le verglas se mettent de la partie, comme cela pourrait le cas. 

On peut voir sur cette photo que la quantité de neige est importante sur la toiture.