Un pilote s'est retrouvé dans une fâcheuse situation à l’aéroport de Bromont à cause d’une défaillance du train d’atterrissage de son avion bimoteur.
Un pilote s'est retrouvé dans une fâcheuse situation à l’aéroport de Bromont à cause d’une défaillance du train d’atterrissage de son avion bimoteur.

Le train d'atterrissage d'un avion refuse de s'ouvrir à Bromont

Une défaillance au niveau du train d’atterrissage a causé des dommages matériels importants à un avion bimoteur qui s’est retrouvé à plat ventre sur la piste de l’aéroport régional Roland-Désourdy à Bromont, lundi avant-midi.

Les pompiers de Bromont ont reçu un appel à 11h23 leur indiquant qu’il y avait eu un écrasement d’avion. «Comme l’aéroport est à côté de la caserne, on était sur place en deux minutes», dit Hugo Brière, directeur du Service de sécurité incendie de Bromont, Brigham et Saint-Alphonse-de-Granby.

Le pilote effectuait une manœuvre appelée «touch and go», qui consiste à entrer en contact avec la piste, puis à remettre les gaz et pour s’envoler, explique M. Brière.

«Le mécanisme de sortie de la roue avant ne se serait pas enclenché, et l’avion s’est retrouvé à plat ventre et a glissé 200 mètres sur la carlingue. Les portes des roues sont demeurées fermées. On ne sait pas exactement ce qui s’est passé, mais l’avion s’est retrouvé sans aucune roue sur la piste.»

Le pilote, qui a tenté de mettre les gaz et remonter après avoir touché la piste, n’a heureusement pas été blessé, mais l’avion a subi des «dommages matériels importants, notamment aux moteurs et aux hélices qui ont frappé le sol à grande vitesse», poursuit M. Brière.

Une vingtaine de pompiers de Bromont ont été dépêchés sur place et ont rapidement confirmé qu’il n’y avait aucune fuite d’essence pouvant représenter un danger, ainsi l’intervention des pompiers de Granby n’a pas été nécessaire.

Un pilote s'est retrouvé dans une fâcheuse situation à l’aéroport de Bromont à cause d’une défaillance du train d’atterrissage de son avion bimoteur.