Les dernières volontés du défunt député libéral Mauril Bélanger ont été exaucées.

Le Sénat donne son approbation à la modification de l’hymne national

Le Sénat a adopté le projet de loi qui vise à modifier la version anglaise du Ô Canada pour la rendre plus neutre en ce qui a trait au genre, réalisant ainsi les dernières volontés du défunt député libéral Mauril Bélanger.

L’approbation finale du Sénat va permettre de modifier la phrase de l’hymne national « in all thy sons command » pour une version plus inclusive : « in all of us command ». La version actuelle fait référence « aux fils » du pays, alors que la nouvelle version fait référence à « nous tous », incluant tous les citoyens du Canada. Il ne manque maintenant plus que la sanction royale pour que la démarche soit officialisée. Mauril Bélanger a milité pour ce projet de loi durant plusieurs années, mais un sentiment d’urgence s’est installé lorsqu’il a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig, peu après les élections fédérales de 2015. La Chambre des communes a donc adopté le projet de loi en juin 2016 en présence de M. Bélanger. Ce dernier est décédé quelques mois plus tard. En raison de l’opposition du Parti conservateur, le projet de loi a été bloqué au Sénat, mais l’opposition a finalement lâché prise. L’approbation finale du Sénat s’est faite par vote oral, mercredi.