Le Domaine Le Cageot augmentera sa capacité de production pour conquérir les marchés asiatiques, européens et américains.

Le Domaine Le Cageot embouteillera un million de bouteilles par année

Le Domaine Le Cageot s’apprête à investir des millions de dollars dans les prochains mois. L’entreprise de Jonquière construira un nouveau centre de production pour augmenter leur capacité d’embouteillage.

À l’heure actuelle, Le Cageot produit annuellement 15 000 bouteilles de ses différents produits, dont ses populaires boissons alcoolisées à base de petits fruits. Dès l’automne prochain, l’entreprise sera en mesure d’en embouteiller 400 000. Et après la deuxième phase, le domaine pourra produire 1 million de bouteilles.

« On est toujours en rupture de stock. Ça fait des années qu’on travaille sur cet agrandissement, mais plus particulièrement dans la dernière année. On devrait commencer les travaux dans les prochains mois pour être prêt l’automne prochain. Et ça, ce n’est que la première phase. On prévoit faire une phase deux. On parle de quelques millions en investissement », confirme le copropriétaire de l’entreprise, Pierre-Philippe Tremblay.

Le domaine pourra notamment compter sur une nouvelle cuverie et embouteilleuse. L’infrastructure d’accueil sera également améliorée pour le plaisir des visiteurs. 

Mousseux aux bleuets

L’entreprise est connue pour ses vins. Mais c’est surtout les alcools produits à partir de petits fruits, notamment le mousseux aux bleuets (Le Cageolais), qui pousse le vignoble à investir massivement. 

« Le vin, on en vend surtout au Québec. Notre produit phare à l’international, c’est définitivement l’alcool aux bleuets ou aux petits fruits. Notre croissance est là. Parce que c’est un produit de niche et on a été les premiers à en produire. On a une forte demande provenant de l’Asie et même de l’Europe. Mais notre capacité de production actuelle ne nous permet pas de conquérir ces marchés », précise M. Tremblay, qui a embauché deux démarcheurs à temps plein, dont eux dédié à l’Asie. 

L’exportation d’alcool nécessite une solide préparation. Le domaine y travaille d’ailleurs depuis longtemps, lui conférant une longueur d’avance sur ses concurrents. 

« On rêve tous d’exportation, mais c’est assez complexe. Il y a des exigences importantes entourant l’alcool. En Asie, heureusement, les règles canadiennes sont suffisantes pour l’exportation. Mais aux États-Unis, chaque État a des exigences différentes, ce qui nécessite plus de travail. En Europe, les exigences sont aussi importantes. Elles sont cependant les mêmes dans chaque pays de l’Union européenne », décrit M. Tremblay.

L’entreprise accueillera sous peu de nouveaux actionnaires minoritaires, dont l’identité sera dévoilée dans les prochains mois. Le père de Pierre-Philippe Tremblay, Donald, a fondé le domaine à la fin des années 70. Il est propriétaire des lieux avec son fils depuis plusieurs années. Le processus de transfert d’entreprise a été amorcé et sera complété dans les prochains mois. Le fils sera le principal actionnaire et le père conservera un rôle de mentor. 

Avec les nouvelles installations, le vignoble pourra produire plus de vin. Mais c’est surtout les alcools à base de petits fruits, notamment aux bleuets sauvages, qui connaîtront la plus importante croissance.

Le Domaine Le Cageot participe à des salons européens

(Anne-Marie Gravel) - Le Domaine Le Cageot prendra part à trois salons internationaux au cours des deux prochaines semaines. Une équipe de l’entreprise se rendra en Europe afin de créer des liens d’affaires. 

L’objectif du voyage consiste à consolider les ventes des produits du Domaine Le Cageot une fois son projet d’agrandissement complété. La mission commerciale vise à établir des contacts d’affaires, rencontrer des distributeurs et des importateurs. Des rencontres figurent déjà à l’agenda. 

L’équipe du Domaine Le Cageot s’arrêtera d’abord à Bruxelles où elle prendra part au salon Tavola du 11 au 13 mars. Elle se dirigera ensuite vers le salon ProWein de Düsseldorf en Allemagne le 18 mars. Une participation au salon M.A.D.E., qui se tiendra cette année à Paris les 20 et 21 mars, clôturera le voyage. En France, le Québec sera à l’honneur et le Domaine Le Cageot a été choisi pour servir son vin mousseux de bleuets sauvages Le Cageolais dans le cadre de la soirée V.I.P. rassemblant des gens d’influence à l’international, des chefs et des journalistes.