La mairesse de Saguenay, Josée Néron, accompagnée de la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, et d’Alain Decoste, président de la Fédération des clubs quads du Québec, ont inauguré le sentier Trans-Québec 50, qui relie le Saguenay à la région de Québec.

La traversée du Parc en VTT maintenant possible

La traversée sécuritaire de la Réserve faunique des Laurentides est désormais possible pour les amateurs de VTT puisque le sentier Trans-Québec 50 relie maintenant les régions de la Capitale-Nationale et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Jeudi, la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, ainsi que la mairesse de Saguenay, Josée Néron, et Alain Decoste, président de la Fédération des Clubs quad du Québec, se sont donnés rendez-vous au beau milieu de la Réserve faunique pour procéder à l’inauguration du nouveau sentier de 192 kilomètres qui reliera les secteurs La Baie-Laterrière au Saguenay et la jonction Rivière-à-Pierre-Zec Batiscan-Neilsen dans la région de Portneuf. Le nouveau sentier fait de Rivière-à-Pierre une pierre angulaire du réseau dans la région de Québec puisqu’il sera possible de se diriger vers Québec, Saint-Raymond, Saint-Marc-des-Carrières ou encore La Tuque, a expliqué M. Decoste, dont la fédération regroupe 118 clubs et 60 000 quadistes qui gèrent 25 000 kilomètres de sentier.

Selon lui, les sports motorisés connaissent une croissance de popularité au Québec et nombreux sont les gens du Saguenay qui se rendent en quad à l’Étape prendre un repas et se procurer de l’essence, un périple de 6,5 heures aller-retour. Désormais, ils pourront se déplacer jusque dans la région de Québec et prolonger leur séjour, multipliant les retombées économiques potentielles.

L’ouverture du Trans-Québec 50 s’inscrit dans le réseau route quad Québec qui permet d’effectuer des boucles de 150 à 200 kilomètres dans six régions du Québec. Soulignons que le nouveau sentier avait déjà été ouvert il y a trois ans puis avait été fermé après que deux ponts forestiers, jugés non sécuritaires, aient été fermés.

La ministre Tremblay a souligné le travail réalisé depuis dix ans par le couple formé de Michel et Pauline Gravel, de Saint-Augustin-de-Desmaures, les premiers qui ont eu l’idée d’aménager et de s’impliquer pour ce sentier intraprovincial. Elle a mentionné que le nouveau sentier a été le fruit de la collaboration de nombreux acteurs, dont la communauté huronne de Wendake et son chef Konrad Sioui. La communauté a participé à l’aménagement des pistes afin de rendre la circulation quadiste sécuritaire, tout en assurant la qualité des habitats fauniques et de la villégiature. La ministre a mentionné que pendant la période de la chasse automnale, le sentier sera fermé à la circulation.

Enclos 
Les quadistes qui se rendront du côté du Saguenay pourront laisser sur place gratuitement leur petit véhicule dans un enclos d’une soixantaine de places aménagé et surveillé par caméra au Club Bec-Scie. L’implication de Promotion Saguenay et d’hôteliers de Saguenay permet de mettre sur pied des forfaits qui incluent le transport des personnes à partir de l’enclos jusqu’aux établissements.

La mairesse Josée Néron a mentionné qu’elle ne pouvait que se réjouir de l’ouverture du nouveau sentier puisque les activités de véhicules hors route (quads, motoneige) génèrent des retombées de 64,3 M$ dans la région.

L’aménagement du sentier selon les normes a nécessité un investissement de 703 950 $, dont 294 400 $ proviennent du Programme d’aide financière aux véhicules hors route — Infrastructures et protection de la faune.