Après deux ans de «pause», l’organisation du festival en forêt La Grosse lanterne, à Béthanie, a eu envie de raviver la flamme de son événement, mais de façon plus modeste. Les 19 et 20 septembre, donc, place aux Petites lanternes.
Après deux ans de «pause», l’organisation du festival en forêt La Grosse lanterne, à Béthanie, a eu envie de raviver la flamme de son événement, mais de façon plus modeste. Les 19 et 20 septembre, donc, place aux Petites lanternes.

La Grosse Lanterne renaît sous forme de Petites lanternes

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Le Festival en forêt La Grosse Lanterne s’est éteint en 2018, après quatre années en montagnes russes. Après deux ans de «pause», l’organisation a eu envie d’en raviver la flamme, mais de façon plus modeste. Les 19 et 20 septembre, donc, place aux Petites lanternes.

«L’essentiel de l’événement reste le même, assure Mathieu Pontbriand, le fondateur et directeur artistique. C’est juste que ce sera moins gros avec une capacité d’accueil de 250 places maximum pour respecter les exigences sanitaires.»

Ce dernier a profité du programme d’aide aux initiatives innovantes de la SODEC pour remettre sur pied le festival qu’il a créé en 2014, sur un immense terrain boisé au bord de la rivière, à Béthanie. «Ça faisait déjà un bout de temps qu’on en parlait, mais ce programme-là nous a donné le coup de pouce nécessaire», dit-il.

À LIRE AUSSI: La Grosse lanterne ne revient pas

En à peine deux mois, sa petite organisation a réussi à monter une programmation dans la lignée de la Grosse lanterne, qui avait des airs airs de colonie de vacances en plus de marier musique émergente, plein air et bonne bouffe.

Moonshine, Choses Sauvages, Teke Teke, KNLO, Naya Ali, Kallitechnis, Ragers et Skinny Leigh se chargeront de la portion musicale. «Ça va vraiment du folk au rock en passant par le hip-hop et le R&B», note M. Pontbriand, soulignant au passage que quelques modifications ont été apportées au site.

«La scène pour les spectacles a entre autres été installée près de la rivière, cette fois-ci», dit-il.

Les installations lumineuses et artistiques seront également de retour entre les branches. Un foodtruck sera sur place, mais COVID oblige, il sera demandé aux campeurs d’amener la majorité de leur nourriture et de leur boisson. «Il y aura encore des BBQ disponibles pour faire cuire leurs trucs. Ils seront désinfectés entre chaque usage», fait valoir l’organisateur.

Ce dernier a bon espoir que les gens seront au rendez-vous. «On avait tellement goût que ça revienne! Il y avait un bon buzz autour du festival dans sa dernière année...», affirme-t-il.

Il faut dire qu’avec une capacité maximale de 250 personnes pour un événement qui parvenait à en attirer pas loin de 2000, les chances sont bonnes!

Pour connaître la programmation complète et se procurer des billets, rendez-vous au lespetiteslanternes.ca.