Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le petit Hayden, trois ans, passera les six prochaines semaines à l’hôpital Sainte-Justine pour combattre la leucémie.
Le petit Hayden, trois ans, passera les six prochaines semaines à l’hôpital Sainte-Justine pour combattre la leucémie.

La famille d’un enfant vivant avec la trisomie 21 et la leucémie appelle à l’aide [VIDÉO]

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
La vie a pris un tournant dramatique, la semaine dernière, pour la famille Bond-St-Ours, de Trois-Rivières. En effet, les parents ont a appris que leur fils de trois ans, Hayden, qui vit avec la trisomie 21, est atteint de la leucémie. Bien que la maladie soit traitable, cela implique que ses parents doivent cesser de travailler pendant plusieurs semaines pour demeurer à son chevet, à l’hôpital Sainte-Justine. Et lorsqu’il pourra revenir à la maison, l’un d’eux devra continuer à veiller sur lui 24 heures sur 24, sans pouvoir retourner au travail.

La vie n’était déjà pas simple pour la famille de quatre, depuis la naissance de Hayden, le cadet. Son père, Jason Bond, a préféré se réorienter en ouvrant son propre garage de mécanique automobile, ce qui lui permet de gérer plus facilement son horaire, puisque la condition de son fils exige un suivi médical plus important que pour d’autres enfants. Or, puisqu’il doit être au chevet de son fils, il a dû fermer temporairement son garage.

«Ma conjointe est sur le chômage, mais moi, vu que je suis à mon compte, je n’y ai pas droit», explique-t-il.

Les prochains mois s’annoncent donc difficiles, puisque le couple Bond-St-Ours devra vivre avec une seule source de revenus. En effet, puisque la chimiothérapie va affaiblir grandement le système immunitaire du petit Hayden, il n’est pas question de le renvoyer à la garderie tant qu’il ne sera pas rétabli, ce qui risque de prendre au moins deux ans, si le traitement fonctionne.

C’est pour permettre à la famille de respirer un peu que la belle-soeur de M. Bond a proposé de lancer une campagne GoFundMe. L’objectif a été fixé à 50 000 $.

«Ce n’est pas pour payer la chimiothérapie, mais tout ce qu’il y a autour: continuer les paiements sur la maison, les véhicules, continuer à prendre soin de nos enfants. C’est aussi pour nous aider avec tous les autres frais que ça va entraîner, avec les voyages à répétition à Montréal, une fois que les six semaines de traitement intensif seront terminées. Et il faut dire que c’est un montant qui devra nous durer deux ans», explique M. Bond.

La bonne humeur incarnée

Le coup de pouce que demandent Sandra St-Ours et Jason Bond leur permettra aussi de se concentrer sur leur fils, puisque sa condition particulière demande évidemment plus d’attention qu’un autre enfant.

Hayden et son père, Jason Bond.

«C’est un enfant très joyeux, actif et toujours de bonne humeur. La méchanceté, il ne connaît pas ça. Mais la différence entre lui et un enfant normal, c’est que son âge mental ne dépassera jamais celui d’un enfant de neuf ou dix ans», explique M. Bond.

En plus de ses parents, Hayden peut aussi compter sur l’aide et le soutien de sa grande sœur, Kelly-Anne, âgée de neuf ans. Celle-ci ne peut toutefois pas être auprès de son petit frère, puisque les visites sont limitées en raison de l’affaiblissement de son système immunitaire.

«On lui a dit qu’il a un virus dans son sang. On essaie de ne pas trop l’alarmer, c’est une petite fille très sensible et on ne veut pas qu’elle se fasse plus de souci qu’elle ne s’en fait déjà. Pour elle, son petit frère, c’est de l’or en barre. Elle le protège beaucoup», témoigne M. Bond.

Les prochains mois s’annoncent par ailleurs particulièrement tranquilles pour la petite famille, qui devra faire une croix sur la plupart de ses sorties pour protéger Hayden.

«Le sortir partout, avec plein de monde autour, ça va être fini. On va moins sortir, on va être plus fermés et rester chez nous, pareil comme si on était à l’hôpital», explique le père de famille.

On peut consulter la page GoFundMe créée en soutien à Hayden et sa famille.