Inondations: appel aux propriétaires de logements [VIDÉO]

Alors que « la situation s’améliore partout au Québec » sauf en Outaouais, des propriétaires immobiliers s’unissent pour constituer une banque d’unités prêtes à accueillir temporairement des sinistrés des inondations.

En conférence de presse mercredi, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a indiqué que la pointe initialement prévue en début de semaine pour le secteur Aylmer est désormais attendue pour jeudi. Le niveau de l’eau devrait alors se situer une quarantaine de centimètres au-dessus du sommet atteint en 2017.

Dans l’est de la ville, la pointe devrait être atteinte vendredi, à 33 centimètres de plus que le niveau de mercredi. Cela représenterait 38 centimètres de plus que le record de 2017.

« Lorsqu’on fait ces annonces, cela inclut les prévisions de pluie », a précisé le maire.

À LIRE AUSSI :

>> 155 ménages ont évacué leur maison à Ottawa

>> Des blindés au village de Quyon [VIDÉO]

>> Eau stagnante: attention aux infections

>> Commission scientifique sur les inondations: Legault dit non, l’Assemblée nationale dit oui

Une rare bonne nouvelle est apparue au tableau, en fin de journée, alors que les prévisions étaient à la baisse quant à la quantité de pluie au nord de la région. Gatineau reste toutefois « à la merci » d’éventuels nouveaux épisodes de pluie, a noté M. Pedneaud-Jobin.

« J’invite tout le monde à se reposer, à préserver leur énergie, parce que si la pointe dure longtemps, on a déjà des gens qui sont épuisés, a-t-il mentionné. On a encore des gens qui sont dans leur maison, qui se battent encore, alors ça prend de la patience et un peu de discipline pour prendre soin de soi aussi dans les jours qui viennent. »

Le maire gatinois Maxime Pedneaud Jobin était accompagné de Wassim Aboutanos, un propriétaire de logements de Gatineau, lors de son point de presse quotidien. Ils ont présenté un projet qui pourrait grandement aider le relogement des sinistrés.

Logements recherchés

La crue cause évidemment des maux de tête pour loger les sinistrés ayant évacué leur domicile. Le taux d’inoccupation n’est que de 1,2 % à Gatineau, déjà durement frappée par les inondations de 2017 et par les tornades de l’automne dernier. « Les inondations de cette année vont exacerber le problème encore plus », a souligné M. Pedneaud-Jobin.

Des propriétaires de logements ont donc choisi d’unir leurs forces pour demander à tous ceux qui ont des unités disponibles de se manifester pour aider les sinistrés. 

Lui-même propriétaire immobilier, Wassim Aboutanos était aux côtés du maire, mercredi, pour annoncer la création d’une banque de logements inoccupés où des sinistrés pourraient s’installer temporairement.

« On sait qu’il y a de l’hôtellerie [avec la Croix-Rouge], par contre avec une famille, passer plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois en hôtellerie, ça peut être très complexe, a mentionné M. Aboutanos. […] Je lance un appel aux différents propriétaires d’immeubles locatifs qui ont des logements disponibles de les mettre à la disposition pour cette opération-là de relocalisation temporaire des sinistrés. »

Les propriétaires immobiliers qui le peuvent sont invités à composer le 819-303-1420 ou à envoyer un courriel à l’adresse inondations2019@electro-loc.com.

Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué que cette initiative se veut « un premier pas », puisque les modalités selon lesquelles les logements dénichés seront attribués ne sont pas encore déterminées. La Ville travaille actuellement avec ses partenaires pour établir les façons de faire.

En date de mercredi après-midi, plus de 1800 personnes provenant de 864 ménages s’étaient inscrites comme sinistrés auprès de la Ville de Gatineau.  

Transports

Il est prévu que la circulation sur le réseau routier demeure pénible pour les semaines à venir en raison des entraves causées par la crue sur l’autoroute 50. 

Le maire Pedneaud-Jobin a donc rappelé que les travailleurs qui le peuvent sont invités à modifier leur horaire « pour ne pas être sur la route entre 7 h et 8 h 30 ».

Le gouvernement du Québec a de son côté choisi de fermer ses bureaux en sol gatinois pour une quatrième journée consécutive, jeudi, afin de réduire la pression sur les routes.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) offrira quant à lui l’option à ses employés de voyager à bord d’un autobus de la Société de transport de l’Outaouais gratuitement. Dès jeudi, les membres de l’équipe du CISSSO n’auront qu’à présenter leur carte d’employé à l’embarquement.

Des stationnements incitatifs seront disponibles au Réno-Dépôt et au CHSLD Foyer du Bonheur pour les trajets allant de Hull vers Gatineau.

Pour l’itinéraire opposé, un stationnement incitatif sera disponible à l’ancien COSTCO au coin du boulevard des Affaires et boulevard Labrosse.