Dans la foulée de la controverse entourant un don de 15 000 $ qu’il a octroyé à la FSP pour commanditer un événement caritatif de l’organisme, le producteur de cannabis médical gatinois a annoncé jeudi que son logo et son nom seraient retirés des affiches annonçant le tournoi de golf.

Hydropothicaire maintient son don mais retire son nom

Le logo de l’entreprise Hydropothicaire ne figurera finalement pas sur le matériel promotionnel du Tournoi de golf V.I.P. de la Fondation Santé de Papineau (FSP).

Dans la foulée de la controverse entourant un don de 15 000 $ qu’il a octroyé à la FSP pour commanditer un événement caritatif de l’organisme, le producteur de cannabis médical gatinois a annoncé jeudi que son logo et son nom seraient retirés des affiches annonçant le tournoi de golf qui doit avoir lieu le 1er juin à Buckingham et dont l’objectif est d’amasser de l’argent afin d’améliorer les soins et services en santé offerts à la population de la Vallée-de-la-Lièvre et de la Petite-Nation. 

La commandite sera malgré tout maintenue dans son intégralité par l’entreprise, a-t-on confirmé hier.

« Hydropothicaire tient à faire une mise au point concernant un don de 15 000 $ à la Fondation Santé de Papineau en Outaouais. 

La Société Hydropothicaire désire clarifier sa relation avec la Fondation Santé de Papineau et l’organisation de son tournoi de golf VIP. Hydropothicaire est fière de soutenir le travail important de la Fondation dans la région de l’Outaouais. 

Hydropothicaire comprend que nous nous trouvons actuellement dans une période de sensibilité accrue autour de la question de l’usage médical et à des fins récréatives du cannabis au Québec. 

C’est pour cette raison que Hydropothicaire a demandé à la Fondation de retirer le logo de son entreprise du matériel promotionnel de l’événement ainsi que toute autre mention de l’entreprise lors de cet événement », a fait savoir le producteur par voie de communiqué, jeudi.

Rappelons que la FSP a annoncé mardi, lors d’une conférence de presse, que la présidence d’honneur de son 28e tournoi de golf-bénéfice avait été accordée à la société Hydropothicaire. 

C’est le vice-président de la responsabilité sociale de l’entreprise, le Dr Terry Lake, qui devait porter le titre de président d’honneur de l’événement. C’est lors de ce point de presse que le chèque de 15 000 $ destiné à l’organisme a été dévoilé.

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux saines Habitudes de vie, Lucie Charlebois, a aussitôt réagi à la nouvelle, disant avoir un malaise face à l’idée que le logo d’un producteur de cannabis soit associé à un tournoi de golf bénéfice. Elle a invité Hydropothicaire à reconsidérer sa commandite. Selon la ministre Charlebois, ce type de publicité devrait être interdit au même titre que la publicité associée à l’industrie du cannabis. 

Projet de loi

Le projet de loi 157 sur l’encadrement du cannabis prévoit d’ailleurs qu’il sera proscrit de la part d’un producteur de marijuana de faire de la promotion ou de la publicité de cette drogue, a-t-elle rappelé. 

La directrice générale de la FSP, Anne Mercier, a réagi à la situation par le biais d’une brève déclaration écrite, hier. 

« La Fondation Santé de Papineau comprend et respecte la décision d’Hydropothicaire de retirer sa participation à la présidence d’honneur de son tournoi de golf annuel. La Fondation remercie la société Hydropothicaire de maintenir son appui financier à la réalisation de sa mission. La Fondation Santé de Papineau est fière de compter Hydropothicaire parmi ses donateurs et n’émettra pas d’autres commentaires à ce sujet », a-t-elle indiqué.