Hydro One perd deux de ses dirigeants

TORONTO - Hydro One a annoncé lundi le départ de son chef de l’exploitation et de celui des affaires juridiques.

Le fournisseur d’électricité a annoncé que le chef de l’exploitation, Greg Kiraly, et le chef des affaires juridiques, James Scarlett, quitteraient leur poste après une période de transition planifiée.

Ces départs font suite à l’annonce, la semaine dernière, que le vice-président directeur des activités de BC Hydro, Mark Poweska, deviendra président et chef de la direction de Hydro One au début du mois de mai.

L’ancien chef de la direction de Hydro One, Mayo Schmidt, a quitté son poste pour prendre sa retraite dans la foulée de l’élection du gouvernement progressiste-conservateur de l’Ontario au printemps dernier.

Le premier ministre ontarien Doug Ford avait fait campagne sur une promesse de licencier M. Schmidt, qu’il a surnommé «l’homme de six millions de dollars» en raison de sa rémunération.

La province a depuis forcé le service public à limiter la rémunération directe de son chef de la direction à un maximum de 1,5 million $ par année, avec un salaire de base ne dépassant pas 500 000 $.

La rémunération des autres dirigeants de Hydro One est plafonnée à 75 pour cent de la rémunération directe totale du chef de la direction.