Sylvain Gaudreault et Andrée Laforest

Guerre de tweets Laforest-Gaudreault sur Rio Tinto

Le dossier de la transparence sur l’entente de continuité entre Rio Tinto et le gouvernement du Québec a pris de l’ampleur lorsque le débat s’est retrouvé sur le réseau Twitter, jeudi soir, quand la ministre Andrée Laforest et le député péquiste Sylvain Gaudreault se sont relancé la balle.

En début de soirée, M. Gaudreault a d’abord partagé sur sa page Facebook qu’il avait demandé au gouvernement, au salon bleu, de mettre en place une commission parlementaire afin de faire la lumière sur le dossier des investissements mis sur la glace par Rio Tinto pour ses usines de Jonquière et d’Alma.

L’élu jonquiérois souhaitait faire le bilan sur le respect des conditions de l’entente conclue en 2006 et renouvelée en 2018 relativement aux investissements de la multinationale.

Le député péquiste de Jonquière a mentionné que la motion avait été rejetée sans même que les parlementaires puissent en débattre, même si la proposition avait l’appui du Syndicat des Métallos de l’usine d’Alma.

« Où étaient les députés caquistes de la région ? Pourquoi n’ont-ils pas appuyé cette proposition pour plus de transparence pour des investissements en région ? », a d’abord lancé M. Gaudreault sur Facebook.

Peu de temps après, la ministre des Affaires municipales y a mis son grain de sel afin de remettre les choses à leur place. Andrée Laforest a utilisé Twitter.

« Cher Sylvain, où étais-tu quand les libéraux, en avril 2018, ont repoussé les obligations d’investir dans les projets de Rio Tinto ? ? ? Toi tu avais la chance de réagir lorsque tu étais sur ton siège à l’Assemblée nationale, nous, la #CAQ, allons défendre nos emplois en région », a écrit Mme Laforest.

Un peu plus tard, le député péquiste en a rajouté sur Twitter.

« Où étaient @AndreeLaforest et François Tremblay quand il était temps d’appuyer plus de transparence pour les investissements au SLSJ ? Chère Andrée, j’ai justement demandé une comm. parlementaire pour faire la lumière sur les 10 ans de l’entente de continuité en 2016, refusée par le @LiberalQuebec. Je pensais que vous agiriez différemment aujourd’hui... mais non ! Je serai prêt à me joindre à toi pour la suite », a conclu M. Gaudreault.

Il faut se rappeler que Rio Tinto a annoncé qu’il mettait sur la glace pour une période indéterminée les investissements pour les prochaines phases de la technologie AP60, du Complexe Jonquière, et de l’usine de billettes d’Alma.

Les dirigeants de Rio Tinto avaient précisé que le moment n’était pas propice aux investissements majeurs en raison de la situation mondiale, mais que la compagnie réalisait toujours des investissements d’importance annuellement dans ses usines du Saguenay-Lac-Saint-Jean.