Avec des conditions météorologiques hivernales encore bien présentes, plusieurs semaines de plaisir attendent les passionnés de motoneige hors-piste.

En forêt, c'est encore l'hiver!

Alors que la saison de motoneige est terminée depuis peu de temps en sentiers balisés, c’est loin d’être le cas en dehors de ceux-ci.

Avec des conditions météorologiques hivernales encore bien présentes, plusieurs semaines de bonnes conditions attendent les passionnés de motoneige hors-piste.

Le sol est encore couvert par cinq pieds de neige dans certains secteurs de la Zec Martin-Valin. À l’Auberge du km 31, l’occupation est toujours au maximum. La centaine de places disponibles est réservée, semaine après semaine. Le gérant des opérations, Nicolas Bélanger, confirme le caractère exceptionnel de la saison. « Comparativement aux années passées, nous avons reçu de la neige plus tôt et elle est restée plus longtemps. Habituellement, à ce moment de l’année, la neige fondante est visible à la surface des lacs. Ce qui est loin d’être le cas, cette année », explique-t-il. Les amateurs de poudreuse sont, en ce moment, remplacés par les explorateurs, qui effectuent des excursions plus loin en montagne. 

Malgré une saison exceptionnelle, la clientèle étrangère aura été moins nombreuse dans ce secteur. Cela s’explique par le manque de neige à l’extérieur de la région, lieu de départ de plusieurs touristes. Ainsi, il y a eu moins de circuits d’agence qui ont transigé par la Zec Martin-Valin.

Même son de cloche à la Zec des Passes. Selon les informations obtenues de passionnés, il y aurait encore plusieurs semaines de bonnes conditions qui les attendent. Cinq à six pieds de neige recouvrent encore les secteurs plus éloignés de Saint-Ludger-de-Milot. Puisque le poste d’accueil de la Zec des Passes est fermé l’hiver, il est impossible d’obtenir des données concernant les habitudes des motoneigistes. 

La saison qui s’étire est bénéfique pour les amateurs et pour les commerçants, selon Jean-Sébastien Martel, copropriétaire de Sports DRC à Alma. « On effectue encore beaucoup de réparations pour nos clients. C’est une année exceptionnelle. Je prévois encore trois belles semaines de motoneige pour nos clients. Dans certains secteurs, les amateurs seront même en mesure d’aller à la pêche avec leur motoneige », précise-t-il. Dans ce commerce, la motoneige hors-piste représente un marché aussi important que la motoneige en sentier. 

Avec des conditions météorologiques hivernales encore bien présentes, plusieurs semaines de plaisir attendent les passionnés de motoneige hors-piste.

Vente de cartes en hausse

Même si la neige est encore bien présente, au grand désarroi de plusieurs, les passionnés de motoneige ont, pour la majorité, remisé leurs engins et rêvent déjà à la prochaine saison. Dans l’ensemble, les clubs terminent la saison 2017-2018 avec une hausse du nombre de membres.

La saison 2017-2018 aura été marquée par un début plus lent, et ce, dans les sentiers balisés de la majorité des clubs de la région. Ce départ s’explique, entre autres, par un mois de décembre très froid. 

Au Club de motoneigistes Lac-Saint-Jean, le retour à la normale s’est effectué vers la fin du mois de janvier, selon ce qu’affirme Gaétan Gagné. La neige aura été au rendez-vous sur le territoire almatois ainsi que dans la Réserve faunique des Laurentides. L’entretien des sentiers aura été fait jusqu’au début avril et même après la fermeture du Mont-Apica. En attente du bilan de saison, il est déjà possible de confirmer une hausse du nombre de membres. Les derniers calculs avancent une hausse du nombre d’adhésions d’environ 200 personnes.

La saison a également été un succès au Club de motoneige Caribou-Conscrits. « Ça s’est très bien passé. On a offert de beaux sentiers tout au long de la saison. On a reçu peu de critiques de la part des membres, contrairement aux années passées. Faut dire qu’on a offert plus d’heures de surfaçage. Les gens sont de plus en plus sensibilisés au travail qui est fait dans les sentiers », précise le président, Joachim Simard. Les 3600 droits d’accès saisonniers, 350 droits d’accès journaliers et une cinquantaine de locations font du Club de motoneige Caribou-Conscrits le numéro un du nombre de ventes à l’échelle provinciale. 

La saison a également été satisfaisante au Club relais de buttes de Saint-Félicien. L’entretien des sentiers aura été fait jusqu’au 6 avril. On constate également une hausse du nombre de membres dans ce secteur. Les 654 cartes vendues font partie des meilleures performances. La saison a démarré plus difficilement pour le club. La négociation des droits de passage aura été longue. Ainsi, le président Bernard Tremblay tenait à remercier les propriétaires pour la collaboration quant aux droits de passage.

Selon la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, plus de 100 000 droits d’accès ont été vendus à l’échelle provinciale. Une hausse d’environ 15 % est attendue. Les résultats finaux devraient être connus en juin.