Josée Renaud, belle-sœur de la disparue (en mortaise), accompagnait l’inspecteur André Lévesque, de la police de la MRC des Collines, lors d’une rencontre avec les médias, mardi.

Disparition de Diane Lafontaine: des recherches aériennes demandées

Un hélicoptère doit être déployé pour accélérer les recherches afin de trouver Diane Lafontaine ou sa voiture, recommande une amie de la femme disparue depuis une semaine.

Lucie Doyon, femme d’affaires et amie de Diane, a suggéré mardi que des amis de Mme Lafontaine et des gens d’affaires s’unissent afin d’amasser l’argent nécessaire pour louer un appareil afin de survoler les nombreux secteurs boisés et routes secondaires.

«Ça ne prend pas la journée faire le tour de notre Outaouais», a expliqué Mme Doyon, qui doute que Diane, une résidente de Chelsea, soit bien loin de Gatineau.

La police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais a approché la Sûreté du Québec (SQ) pour établir si une recherche aérienne pourrait être déployée, mais il semble que tous les critères pour la sortie d’un hélicoptère policier ne sont pas tous présents, selon l’inspecteur André Levesque de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais. Un des critères est de retrouver le véhicule alors que la personne disparue n’est plus à proximité.

«Il faut à tous le moins donner une direction à l’hélicoptère, ce dont on est incapable actuellement de faire, a indiqué l’inspecteur Levesque, qui a aussi signalé le vaste territoire à couvrir. Tant que nous n’avons pas établi des critères au niveau de la route qui aurait pu être prise, ou que nous n’avons pas retrouvé le véhicule abandonné, on ne peut pas demander ce soutien».

Mme Lafontaine a été vue pour la dernière fois le mercredi 28 février. Elle devait se rendre à l’Hôpital de Hull, mais elle ne s’est jamais présentée à son rendez-vous. Elle est partie sans cellulaire ni cartes bancaires.

«Diane est une femme très, très, très brillante. Je ne comprends pas pourquoi elle ne nous a pas laissé un petit indice pour la retrouver facilement. Tel qu’on la connaît, elle ne voudrait pas que l’on souffre si longtemps, sa famille en premier», a expliqué Mme Doyon.

Selon la police, Mme Lafontaine aurait pris la route 105 à Chelsea, mais on ignore si elle a emprunté la direction nord ou sud. L’inspecteur Levesque a précisé en conférence de presse, mardi, à Gatineau que l’ensemble des corps policiers de la grande région de l’Outaouais et de sa région natale de l’Abitibi, ainsi que tous les organismes susceptibles de fournir de l’information, comme la Commission de la capitale nationale et les agents de la faune, ont été sollicités et mobilisés afin de localiser le plus rapidement possible le véhicule de Mme Lafontaine, l’élément pouvant faire avancer l’enquête.

«Nous avons déployé des efforts sur le terrain depuis la réception de la plainte afin de quadriller le plus de territoires possible pour pouvoir localiser le véhicule de Mme Lafontaine», a expliqué l’inspecteur Levesque.

Mais le territoire est vaste, et il y a beaucoup de chemins secondaires, a concédé l’inspecteur Levesque, tout en indiquant qu’aucune information laisse croire aux policiers que Mme Lafontaine aurait pu être victime d’un acte criminel.

La police de la MRC des Collines a mis sur pied un poste de commandement près du pont Alonzo et de la route 105 afin que les citoyens qui voudraient donner de l’information puissent parler directement à un policier. Toute information peut aussi être transmise au 819-459-9911.

Cri du coeur de la famille

La belle-sœur de Diane Lafontaine, Josée Renaud, demande à la population de garder l’œil ouvert et a tenu à lancer un message à sa belle-sœur, mardi.

« Diane, si tu es quelque part et que tu ne te sens pas bien, svp fais-nous signe. On ira te chercher », a lancé Mme Renaud, très émotive en conférence de presse. Si tu avais besoin de prendre du recul, nous le comprendrons, mais fais-nous-le savoir, svp, et nous t’accueillerons à bras ouverts ».

« À toute la population, on vous demande de rester vigilant, de regarder dans votre cour, dans votre quartier en vous rendant au travail ou vos activités, a continué Mme Renaud. Si vous apercevez une Mazda 3 2017, une berline quatre portes blanche, immatriculée Y99 MLF, svp veuillez contacter les policiers. Toute information qui peut vous sembler banale peut être très importante pour nous au niveau de nos recherches ».

Si vous apercevez une Mazda 3 2017, une berline quatre portes blanche, immatriculée Y99 MLF, svp veuillez contacter les policiers.

Le fils de Mme Lafontaine, Guillaume, tient à rester philosophe devant l’incertitude.

« La meilleure des choses à faire pour le moment est d’accepter, peu importe ce qui va arriver, et vivre avec. On ne peut rien changer », a-t-il résumé.

Les proches de Diane Lafontaine s’accordent pour dire que cette dernière a récemment vécu des moments difficiles.