Deux chiens de race Husky ont semé l’émoi dans le secteur Mi-Vallon, lundi.

Deux huskies mordent cinq personnes

Deux chiens de race Husky ont mordu cinq personnes, lundi à Sherbrooke. Ceux-ci se sont sauvés du domicile de leur maître et ont attaqué des citoyens qui tentaient de s’interposer. Après avoir blessé un policier au bras et à l’entrejambe, les chiens ont été maîtrisés dans la cour d’une école primaire.

« Il y a eu quatre plaignants indépendants, dit le Service de police de Sherbrooke (SPS), ajoutant que les événements se sont passés dans le secteur Mi-Vallon. Les deux bêtes appartiennent au même maître. Les huskies ont premièrement voulu s’attaquer à un chat et une dame s’est interposée. Elle s’est fait mordre à un bras. »

« Deux personnes ont tenté de les attraper au parc Mi-Vallon et ils se sont fait mordre : l’un à l’abdomen et l’autre au bras, poursuit le SPS. Ils ont finalement été localisés à l’école de la Maisonnée. On a sécurisé les enfants qui étaient là. Une bonne samaritaine a amené des laisses et des croquettes pour les chiens. »

Avant que la Société protectrice des animaux de l’Estrie se présente, les policiers ont essayé d’avoir les numéros de médailles des chiens afin de préparer leurs dossiers. « Ils ont donc attaqué le policier qui s’est fait mordre au bras et à l’entrejambe. On aurait quatre victimes en plus du policier. Quatre constats d’infraction d’un peu plus de 600 $ ont été remis. Les chiens ont été amenés par la SPA pour des tests », indique l’organisation policière.

Somme toute, les blessures des plaignants sont assez superficielles. « On voit quand même des crocs et ça saigne, mais il n’y a pas personne de défiguré. Ça reste quand même des chiens dangereux. »

Selon le SPS, les chiens se sont également sauvés du domicile de leur maître plus tôt cette semaine. Personne ne s’est plaint lors du premier événement. Les chiens ne semblaient pas amaigris ni négligés.

Les bêtes sont actuellement sous la garde de la SPA de l’Estrie.