Deux arrestations pour séquestration et voies de fait

Saint-Alexis-des-Monts — Un homme dans la cinquantaine a été séquestré et battu, dans sa résidence de la rue Saint-Maurice, à Saint-Alexis-des-Monts, mercredi. Il a d’ailleurs été gravement blessé, mais sa vie ne serait pas en danger.

En plus d’avoir été victime de voies de fait, il aurait été volé. Les policiers ont été appelés sur place, vers 8 h 45, mercredi. Il  semble que la victime connaissait ses agresseurs.

L’enquête a été confiée à l’Équipe d’enquête sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec à Trois-Rivières. Les suspects, un homme et femme dans la quarantaine, ont été arrêtés la journée même, vers 15 h, après avoir été interceptés à la suite d’un excès de vitesse, à Saint-Boniface. En plus, le conducteur était possiblement intoxiqué par la drogue. Un agent évaluateur est d’ailleurs intervenu dans le dossier.

Les deux individus ont comparu, jeudi après-midi, au palais de justice de Shawinigan. Il s’agit de Danny Labbé, 46 ans et Mélissa Lefebvre, 41 ans. À ce stade de l’enquête,  ils ont été accusés d’introduction par effraction, voies de fait graves et extorsion. La plainte autorisée contre eux tend à démontrer qu’ils voulaient modifier l’acte de propriété d’une maison de la présumée victime. Danny Labbé doit également faire face à des chefs de menaces, conduite avec les facultés affaiblies, refus d’obtempérer à un ordre et bris de conditions puisqu’il lui était interdit de se trouver en présence de la coaccusée. Il y a eu objection à sa remise en liberté. Il sera donc ramené en cour le 12 février au stade d’une enquête sur caution. 

En ce qui concerne sa présumée complice, elle a pu reprendre sa liberté mais sous conditions. Elle doit notamment respecter un couvre-feu, ne pas se rendre à deux endroits à Saint-Alexis-des-Monts, ne pas communiquer et approcher la présumée victime et un témoin et enfin, ne pas avoir d’armes. Sa cause a été reportée au 23 mars.  

Avec la collaboration de Nancy Massicotte