On trouve toutes sortes d’objets dans les bagages à main à l’Aéroport d’Ottawa.

Des objets inusités trouvés dans des bagages à main à l'aéroport d'Ottawa

Des couteaux, des balles de fusil, du parfum, du chasse-moustiques et même... une douzaine d’oeufs. Voici quelques-uns des objets qui ont été trouvés dans les bagages à main des voyageurs à l’aéroport international d’Ottawa cette année.

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) a dévoilé ces objets inusités jeudi, en plus d’offrir de précieux conseils visant à aider les voyageurs à se préparer pour leurs escapades du temps des Fêtes.

« Souvent ces gens-là ne veulent pas mal faire. Les gens sont distraits et laissent certains objets interdits dans leurs bagages à main. On conseille aux gens de passer beaucoup de temps à préparer leurs bagages selon les règles afin d’éviter des ralentissements surtout durant le temps des Fêtes où c’est très achalandé », indique la porte-parole pour l’ACSTA, Christine Langlois.

En temps normal, entre 4 000 et 5 000 passagers franchissent les portes de l’aéroport international d’Ottawa quotidiennement, alors que durant le temps des Fêtes, ce chiffre grimpe à plus de 8 000.

Les responsables de l’ACSTA tiennent d’ailleurs à informer les voyageurs qui font leurs achats des Fêtes à l’étranger « qu’il est avantageux d’emballer ses cadeaux après le point de contrôle, car il est tout à fait possible qu’on doive ouvrir le cadeau pour vérifier le contenu. On aime ça déballer des cadeaux, mais pas les vôtres ! »

On trouve toutes sortes d’objets dans les bagages à main à l’Aéroport d’Ottawa, dont une douzaine d'oeufs.

D’ailleurs, une application mobile de l’ACSTA permet aux voyageurs de s’informer sur le temps d’attente aux différents points de contrôle à l’aéroport d’Ottawa.

L’application comporte aussi un outil nommé « que puis-je emporter ? » qui permet de s’informer sur les règles à respecter concernant le contenu des bagages à main.

L'application mobile de l’ACSTA permet aux voyageurs de mieux connaître la réglementation sur les objets permis dans les bagages à main.

« C’est un outil qui permet de se préparer. On veut que ce soit le plus facile possible pour tous les passagers parce que si c’est plus facile pour eux, c’est plus facile pour nous. Ça accélère le processus pour tout le monde. »

Les gens qui se retrouvent avec un objet qui n’est pas permis dans les bagages à main ont tout de même des options à leur disposition.

« Le passager demeure en contrôle de ses objets. L’aéroport n’en prend pas possession, à moins que le passager décide de le laisser au point de contrôle. Les gens peuvent aller porter l’objet en question dans leur voiture ou l’enregistrer auprès de leur compagnie aérienne. »

Cannabis

Un peu plus d’un an après la légalisation du cannabis au Canada, l’ACSTA a tenu à rappeler les règles à suivre dans les aéroports canadiens.

30g de cannabis est la quantité maximale permise par la loi.

« Tant que ça respecte les limites légales, les gens peuvent avoir du cannabis dans leurs bagages enregistrés et dans leurs bagages à main. Si quelqu’un a plus de 30 g, il doit s’assurer d’avoir des documents médicaux qui le permettent », explique Mme Langlois, qui rappelle du même coup qu’il est illégal de franchir la frontière canadienne avec du cannabis, et ce, « même si on va à une destination où le cannabis est légal ».